Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Catéchèse > Liturgie pour enfants - partage d’Evangile > Vingt huitième dimanche ordinaire, année A

Vingt huitième dimanche ordinaire, année A

  Publié le dimanche 15 octobre 2017 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le dimanche 15 octobre 2017








Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! » ou reprise de l’Alléluia.)

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (22, 1-10)
En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux pharisiens, et il leur dit en paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : ‘Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.’ Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : ‘Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.’ Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.

Pistes de réflexion
« Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils » L’image des noces dans l’ancien testament évoque l’alliance entre Dieu et son peuple. La nouvelle alliance s’accomplit en Jésus-Christ, l’époux fidèle de l’Eglise.
Dans cette parabole, le roi représente Dieu le Père, son fils Jésus, les invités le peuple juif et les serviteurs les prophètes et par la suite les apôtres. Dans la parabole « tous ceux que vous rencontrerez » représentent les païens, et nous tous quelques générations plus tard.
La venue du Messie est annoncée aux juifs en priorité. Certains deviennent alors chrétiens, mais d’autres refusent de reconnaître en Jésus le Messie. Dans les Actes des apôtres, Paul, quand il entre dans une ville, va d’abord à la synagogue, mais lorsque la bonne nouvelle est refusée par les juifs, il l’annonce hors de la synagogue aux païens.
« Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. » Cet évangile est une invitation pour chacun de nous à participer au festin du Royaume des cieux. Dieu ne choisit pas les invités selon leurs mérites, voilà une bonne nouvelle ! Au contraire, Jésus n’est pas venu pour les bien portants mais pour les malades. Si Jésus choisit l’image du mariage, c’est parce que c’est la fête de l’amour et que cet amour est librement choisi : Dieu nous réserve une grande fête d’amour qui n’aura pas de fin. Cet évangile nous donne le goût du ciel.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Activité
Distribution d’un dessin à colorier ou d’un signet comprenant le dessin, le verset d’Evangile qui l’accompagne et la date du dimanche. L’enfant revient alors chez lui avec cette petite image et le verset qu’il peut apprendre par coeur.

« Tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce. » Matthieu 22,9











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Vingt-huitieme-dimanche-ordinaire,3508.html