Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Catéchèse > Liturgie pour enfants - partage d’Evangile > Trente et unième dimanche ordinaire, année A

Trente et unième dimanche ordinaire, année A

  Publié le dimanche 5 novembre 2017 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie du dimanche 5 novembre 2017


Accueil
Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est conseillé de lire l’Evangile dans un missel ou un lectionnaire plutôt que sur une feuille volante. On peut demander aux enfants de venir en procession après la proclamation de l’Evangile pour embrasser la Parole (le livre ouvert), en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! » ou reprise de l’Alléluia.)

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 23, 1-12

lEn ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

Pistes de réflexion
Aujourd’hui Jésus pointe plusieurs pièges dans lesquels peuvent tomber ceux qui ont autorité dans l’Eglise. Heureusement ce n’est pas le portrait des nombreux prêtres que nous connaissons mais il est bon de connaître les pièges pour ne pas tomber dedans. Jésus n’a qu’un désir, c’est nous mener sur le chemin du bonheur. Il nous donne des indications comme un GPS en nous indiquant les fausses routes, les détours inutiles, les impasses.
« ils disent et ne font pas » Celui qui a l’autorité c’est-à-dire la mission de faire grandir se doit d’agir selon ses paroles. C’est vrai pour les prêtres mais aussi pour les parents.
« Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges » Le phylactère est une petite boîte cubique enfermant des versets de la Bible que les Juifs s’attachent au bras gauche (lié au cœur) et sur le front (lié à l’esprit). C’est un objet qui devrait les tourner vers Dieu, vers leur intériorité et non les détourner de Dieu en s’attachant à leur apparence. Les franges font référence au vêtement porté par les prêtres reconnaissables à leurs franges. Jésus nous met en garde car vouloir paraître nous empêche d’être nous-mêmes.La loi de Dieu libère, elle ne doit jamais écraser. Si l’on suit les commandements de Dieu, c’est pour être heureux et non pas pour se sentir opprimé par des interdits. Jésus nous met en garde contre ceux qui nous présentent la loi comme un boulet.
« Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens » Il faut toujours se mettre sous le regard de Dieu et ignorer le regard des hommes car agir pour plaire, c’est agir par orgueil, penser à son image alors que l’action devrait toujours être tournée vers les autres pour servir.
« ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi » Le pape François nous met en garde contre les mondanités qui sont vaines et sont contraires à l’humilité.
« Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux » Et pourtant nous appelons nos prêtres "Père" ou "Abbé" ce qui est la même chose car "Abba" signifie "papa" en hébreu. Mais lorsque nous les appelons ainsi, c’est parce qu’ils nous rappellent que nous n’avons qu’un seul Père qui est aux cieux. Même si nous aimons beaucoup tel ou tel prêtre, Jésus nous rappelle qu’il ne faut pas en rester là et que l’amitié pour ce prêtre doit faire grandir notre amitié pour le Père du ciel. Et si nous sommes blessés par un prêtre Jésus nous rappelle qu’il faut s’attacher au Père du ciel qui est parfait et non aux pères de la terre qui ne le sont pas.
« Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. » C’est ainsi que le pape, qui est le vicaire du Christ, est appelé le serviteur des serviteurs. En effet, il est le serviteur des évêques qui sont les serviteurs des prêtres et les diacres qui eux-mêmes sont au service des fidèles que nous sommes. L’Eglise est comme une pyramide qui aurait la tête en bas. Tout en bas le pape, puis les évêques, les prêtres et les diacres, … Tous sont au service du Christ et de sa Parole. Comment se vanter de détenir la Parole de Dieu ? C’est comme si l’ânesse qui portait le Christ en entrant dans Jérusalem s’imaginait que l’acclamation de la foule était pour elle ! Nous aimer les uns les autres comme Jésus nous l’a demandé dans l’Evangile de dimanche dernier, c’est nous mettre au service les uns des autres.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceva

Activité

GIF - 6.3 ko

« N’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. » Matthieu 23,3 Nous pouvons prier pour les prêtres, le curé de notre paroisse, le prêtre qui nous a baptisé et tous les prêtres que nous connaissons.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Trente-et-unieme-dimanche,10035.html