Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Soudain viendra dans son Temple
le Seigneur que vous cherchez »
(Malachie 3, 1-4)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Gestionnaire du site des paroisses Le Luc - Le Cannet


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Sainte Thérese de Lisieux, la petite voie

Saints et bienheureux patrons des JMJ de Sydney

  Publié le mardi 17 juin 2008 , par Grégory Soodts

Sainte Thérèse, née à la vie éternelle à 24 ans, est la plus jeune des docteurs de l’Église et elle a été un temps la sainte patronne de l’Australie et est la seconde patronne de la France avec sainte Jeanne d’Arc. Elle fait partie des dix saints et bienheureux patrons des JMJ 2008 de Sydney.


Sa vie

Thérèse Martin est née à Alençon le 2 janvier 1873.

Elle a quatre sœurs qui deviennent toutes religieuses :
- Marie, carmélite (sœur Marie du Sacré-Cœur) à Lisieux.
- Pauline, carmélite (Mère Agnès de Jésus) à Lisieux.
- Léonie, visitandine (sœur Françoise-Thérèse) à Caen.
- Céline, carmélite (sœur Geneviève de la Sainte-Face) à Lisieux.

Lorsqu’elle a 4 ans, elle perd sa mère emportée par un cancer du sein et son père décide de s’installer a Lisieux.

Thérèse tombe gravement malade lorsque Pauline rentre au carmel en 1882. Elle est sauvée le 13 mai 1883 après avoir prié avec ferveur devant la statue de la Vierge placée dans la chambre et après avoir vu la Vierge lui sourire.

Après que Marie soit aussi rentrée au carmel, elle éprouve une grande tristesse, qui ne s’estompera que 3 mois plus tard, lors de la nuit de Noel 1886, date de sa complète conversion.
C’est peu de temps après qu’elle découvre sa vocation en priant pour un condamné à mort (l’assassin Pranzini) : donner sa vie pour prier pour la conversion des pécheurs. Elle a alors 14 ans.

A 15 ans, elle devient carmélite à Lisieux, sous le nom de soeur Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face.

En 1896, à 23 ans, elle est atteinte de la tuberculose. C’est à cette période qu’elle traversa une nuit de la foi, « en se jetant dans l’Amour ».

Elle meurt de la tuberculose à Lisieux le 30 septembre 1897 à 24 ans et demi.

“Je ne meurs pas, j’entre dans la vie”
Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face


C’est alors que le monde découvrit son oeuvre autobiographique que sa supérieure lui avait demandé de rédiger. Le nom de cette oeuvre est “Histoire d’une âme”, et la “petite Thérèse” y décrit “la petite voie”, une petite voie toute droite pour aller à Dieu, faite d’humilité et d’absolue confiance dans Sa Miséricorde, praticable par tous !

La petite voie

La petite voie thérésienne, appelée également voie d’enfance spirituelle, est un chemin, une manière de vivre notre communion avec Dieu. C’est le trésor qu’elle nous a laissé, un trésor qui lui a permi d’être connue du monde entier sans sortir de son monastère !
La petite voie, c’est tout simplement le Christ, Chemin, Vérité et Vie pour quiconque met en lui toute sa confiance.
En s’aidant de l’image de l’Ascenseur, Thérèse évoque cet acte de confiance : se mettre dans les bras de Jésus comme quelqu’un s’en remet à un ascenseur pour le conduire dans les étages supérieurs.
Ainsi Jésus lui même nous conduit vers la sainteté !

« Comme une mère caresse son enfant, ainsi je vous consolerai, je vous porterai sur mon sein et je vous balancerai sur mes genoux ! »
(Isaie chapitre 66,13 -12)
Ah ! Jamais paroles plus tendres, plus mélodieuses, ne sont venues réjouir mon âme, l’ascenseur qui doit m’élever jusqu’au Ciel, ce sont vos bras, ô Jésus ! Pour cela je n’ai pas besoin de grandir, au contraire il faut que je reste petite, que je le devienne de plus en plus.
Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face
Histoire d’une âme


Sainte Thérèse, prie pour nous, montre nous la petite voie !











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://diocese-frejus-toulon.com/Sainte-Therese-de-Lisieux-la.html