Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Soudain viendra dans son Temple
le Seigneur que vous cherchez »
(Malachie 3, 1-4)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



faire un don nouveaux articles

Saint-Pie X, homme, prêtre, pape

Paroisse Saint-Pie X de Toulon

  Publié le lundi 2 avril 2012

Homme et pasteur d’une très grande simplicité, souverain pontife d’une très grande popularité, Saint-Pie X, " pape de l’Eucharistie " ...


Saint-Pie X, né Giuseppe Melchiorre Sarto à Riese (province de Trévise, en Italie) en juin 1835, mort le 20 août 1914 à Rome, pape du 4 août 1903 à sa mort, a été béatifié le 3 juin 1951, puis canonisé le 29 mai 1954 par le pape Pie XII.

JPEG - 50.3 ko
Cardinal Sarto, patriarche de Venise

Sa fête liturgique est fixée au 21 août.

1835 - 1903

Il est né le 2 juin 1835 dans une famille modeste. Son père est facteur rural, sa mère couturière.

Il entre au séminaire de Padoue en 1850, est ordonné prêtre en 1858 et sert comme vicaire de la paroisse de Tombolo, avant d’être nommé archiprêtre de Salzano en 1867, puis chanoine de la cathédrale de Trévise en 1875. Egalement directeur spirituel du séminaire du diocèse de Trévise, il est ordonné évêque de Mantoue en 1884.

Patriarche de Venise en 1893, comme le seront plus tard les futurs Jean XXIII et Jean-Paul Ier, il est créé en juin de la même année cardinal-prêtre, titulaire de la paroisse de San Bernardo alle Terme de Rome.

À la mort de Léon XIII, le cardinal Sarto est élu pape le 4 août 1903, au deuxième vote du Conclave. Il prend le nom de Pie X , en souvenir des papes du XIXe siècle qui « avaient courageusement lutté contre les sectes et les erreurs pullulantes ».

Pontificat 1903 - 1914

JPEG - 55.8 ko
Pie X - tenue officielle de grand apparat
Photo dédicacée le 14 septembre 1903 par lui-même

Dans son encyclique du 4 octobre 1903, il annonce sa devise : «  Instaurare Omnia in Christo  [1]. »

Il développe ce thème l’année suivante dans l’encyclique relative au cinquantième anniversaire de la promulgation du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. [2]

Le nouveau pape s’entoure alors de collaborateurs compétents, comme le cardinal Rafael Merry del Val , âgé de 38 ans à peine, dont il fait son secrétaire d’État. [3]

Son oeuvre pontificale

JPEG - 60.8 ko
Pie X dans les jardins du Vatican

Dans le domaine politique et international, le pape Pie X se montre un ardent défenseur des droits de l’Eglise, ce qui le conduit à rompre, en 1904, les relations diplomatiques avec la France qui pratique une politique anticléricale et anti-congréganiste initiée, notamment, par le gouvernement Combes, et qui se traduit en 1905 par la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Malgré ces aspects intransigeants de sa politique internationale, et son opposition jamais démentie aux théories « modernistes » [4], Saint-Pie X fut un très grand réformateur dans les domaines ecclésiaux et spirituels.

JPEG - 56.7 ko
Pape Pie X, photo officielle, 1903

On peut notamment mentionner :

- une refonte du droit canonique, qui aboutira, après sa mort, à la promulgation du Code de droit canonique de 1917

- la réforme de l’enseignement des séminaires, et la publication du “Catéchisme de la Doctrine chrétienne” [5], ainsi que les “Premiers éléments de la Doctrine chrétienne” [6]

- la réforme de l’organisation de la Curie romaine [7] et des tribunaux ecclésiastiques par la constitution Sapienti consilio du 29 juin 1908

- très dévoué à l’Eucharistie, il recommanda la communion fréquente, quotidienne même, et abaissa l’âge de la première communion en y admettant les enfants à partir de l’âge de raison

- une réforme du chant liturgique qui rétablit le chant grégorien (il avait lui-même été nommé maître de chapelle du séminaire de Padoue avant son ordination sacerdotale)

- la publication d’un nouveau bréviaire, et les premières étapes de la réforme du missel romain ; pour ce dernier point, il est considéré par le magistère comme le pionnier de la rénovation liturgique qui sera issue du concile Vatican II et promulguée par le pape Paul VI (Constitution Sacrosanctum Concilium, 4 décembre 1963, et textes d’application).

L’année 1914

Saint-Pie X se montre bouleversé lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale.

JPEG - 50.4 ko
Pie X sur son lit de mort

Le premier paroxysme de ce siècle conclut un pontificat qui s’est confronté au temps des hommes, marqué par l’exaspération des haines et des idéologies, la montée des nationalismes et des intolérances.

Saint Pie X est affecté par une bronchite et, tourmenté par les hostilités qu’il semble avoir pressenties et qui enflamment l’Europe, il meurt le 20 août 1914, causant une grande émotion chez les fidèles auprès desquels il était très populaire.

Canonisation

Après sa mort, la dévotion envers Pie X ne cesse pas. Sa cause est ouverte le 24 février 1923 et on érige à Saint-Pierre de Rome un monument en sa mémoire pour le vingtième anniversaire de son accession au pontificat.

En février 1943, en pleine guerre, « l’héroïcité de ses vertus » est proclamée. Peu après il est déclaré « serviteur de Dieu ». C’est alors que la Sacrée Congrégation des Rites ouvre le procès de béatification, examinant en particulier le miracle de guérison de soeur Marie-Françoise Deperras  [8], et de soeur Benedetta de Maria [9].

La cérémonie de béatification en elle-même a lieu le 3 juin 1951 en la basilique Saint-Pierre. Pie XII parle alors de Pie X comme du «  pape de l’Eucharistie  ».

Deux autres miracles sont ensuite reconnus par l’Église catholique. La messe de canonisation célébrée par Pie XII à Saint-Pierre de Rome le 29 mai 1954, est suivie par une foule de 800 000 fidèles.

Saint-Pie X est le premier pape canonisé depuis le XVIIe siècle.


Diaporama de photos du pape saint Pie X





[1] Extrait de l’encyclique E Supremi du 4 octobre 1903 : Cependant, puisqu’il a plu à Dieu d’élever Notre bassesse jusqu’à cette plénitude de puissance, Nous puisons courage en Celui qui nous conforte ; et mettant la main à l’oeuvre, soutenu de la force divine, Nous déclarons que Notre but unique dans l’exercice du suprême Pontificat est de "tout restaurer dans le Christ" (Ephes I,10) afin que "le Christ soit tout et en tout" (Coloss III,11) et plus loin : « C’est pourquoi, si l’on Nous demande une devise traduisant le fond même de Notre âme, Nous ne donnerons jamais que celle-ci : Restaurer toutes choses dans le Christ. »

[2] Encyclique Ad Diem Illum Laetissimum du 2 février 1904 ; Pie X insiste sur le fait que cette restauration doit se faire à travers Marie qui en est le chemin le plus sûr et le plus direct : Cependant, du milieu de ce qu’on peut appeler un déluge de maux, l’œil contemple, semblable à un arc-en-ciel, la Vierge très clémente, arbitre de paix entre Dieu et les hommes. "Je placerai un arc dans la nue et il sera un signe d’alliance entre moi et la terre" (Gen. IX, 13). Que la tempête se déchaîne donc, et qu’une nuit épaisse enveloppe le ciel : nul ne doit trembler. La vue de Marie apaisera Dieu et il pardonnera. "L’arc-en-ciel sera dans la nue, et à le voir je me souviendrai du pacte éternel" (Gen. IX, 16). "Et il n’y aura plus de déluge pour engloutir toute chair" (Ib., 15). Nul doute que si Nous Nous confions, comme il convient, en Marie, surtout dans le temps que nous célébrerons avec une plus ardente piété son Immaculée Conception, nul doute, disons-Nous, que Nous ne sentions qu’elle est toujours cette Vierge très puissante "qui, de son pied virginal, a brisé la tête du serpent" (Off. Imm. Conc. B. M. V.).

[3] Fonction assimilable à ministre des affaires étrangères ; le procès en béatification du cardinal del Val a été initié en 1953 ; il a été décrété « serviteur de Dieu » ; son buste se trouve sur le mur du fond de l’église, à droite

[4] Le modernisme est à l’époque une tendance théologique considérée par les courants intransigeants, dominant les autorités catholiques d’alors, comme déviante et menant à l’hérésie. S’appuyant sur une nouvelle lecture de la Bible, les modernistes acceptent l’idée d’une évolution dynamique de la doctrine de l’Église par opposition à un ensemble de dogmes fixes. (source Wikipédia)

[5] Appelé aujourd’hui Catéchisme de Saint-Pie X

[6] Ou Petit catéchisme de Saint-Pie X ; ce catéchisme a fait l’objet d’un éloge pontifical public du pape Benoît XVI lors de l’audience générale du 18 août 2010

[7] Ensemble d’organismes (congrégations, conseils et offices divers) appelés dicastères et chargés d’assister le pape dans le gouvernement de l’Église. Après Saint-Pie X, la Curie a été réorganisée par Paul VI après Vatican II pour mieux répondre aux besoins de l’Eglise universelle. La présence de collaborateurs choisis dans le monde entier facilite une meilleure compréhension des questions qui se posent. (source Lexique du site www.eglise.catholique.fr)

[8] Religieuse atteinte d’un cancer des os, guérie le 7 décembre 1928 au cours d’une neuvaine où une relique du pape Pie X lui fut imposée

[9] Guérie en 1938 dans des cironstances similaires






Saint-Pie X à Toulon, une église dans la ville

Paroisse Saint-Pie X de Toulon

Picto adresse postale 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon

04 98 00 98 80

Picto fax 04 98 00 98 81

GPS : Lat. 43.1207 ; Long. 5.9412

En pratique, accéder à Saint-Pie X

Pour joindre l’équipe de rédaction ou recevoir le bulletin paroissial par e-mail : saintpiex.toulon@gmail.com

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr