Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Quand le coeur est vide et sec…(8/11)

Annick Rousseau

  Publié le jeudi 27 novembre 2008 , par Cellules & Evangélisation

Quand le coeur est vide et sec, on peut encore rendre gloire à Dieu pour le monde (1ere partie) et s’offrir soi-même (2eme partie) avec tout ce que nous sommes.


Le soleil, dit-on, guérit les déprimés. Le grand air, en tous cas, la possibilité d’admirer un beau paysage, les cimes des montagnes, au loin la mer, voilà qui peut aider à « réhydrater » un intérieur parcheminé exsangue, apparemment vide d’émotions et de pensées. Il y a des états intérieurs, plus ou moins pathologiques qui semblent nier le monde extérieur, et les sensations qu’il procure normalement. Simultanément, le négatif investit le monde intérieur, engloutit toute forme d’activités au profit d’un vide intolérable.

Rendre gloire à Dieu pour le monde

Les déprimés n’ont pas le privilège de la sécheresse et du vide. Quiconque se lance dans l’oraison peut connaître de semblables états pour lesquels la Bible, dans de nombreux passages, mais l’univers sensible aussi, sont d’efficaces remèdes (cf VIIIe étape p 35). Quand on a vécu ce monde là, d’où Dieu lui-même a disparu, l’on sait que pour quitter découragement et difficultés multiples (étapes VI et VII) il faut continuer le chemin dans le sillage des psaumes, dans leur acte de glorification de la Création et de la créature. C’est une prière toute recommandée… mais peut-être seconde par rapport à la contemplation réelle, effective de l’univers qui nous entoure (...) Lire la suite :

Télécharger et imprimer le texte "Quand le coeur est vide et sec (1è partie)...". Constituer un recueil des textes "Chemins vers l’oraison".

« Ce qui m’était aussi d’un grand secours, c’est la vue de la campagne, de l’eau et des fleurs. Toutes ces choses me rappelaient mon Créateur. Elles me portaient à la ferveur et au recueillement.
Ste Thérèse d’Avila

S’offrir soi-même avec tout ce que nous sommes

L’étape VIII est longue, bien plus longue que les autres. Aurai-je même le temps de la lire ? Et de prier encore ? Nulle inquiétude à avoir : quelles que soient nos activités, nous avons si souvent manqué au Seigneur ! Alors, à partir de maintenant, nous pouvons lui consacrer un peu plus de notre temps : à lui seul, et non à tout ce qui me préoccupe de son Royaume dont je suis en charge, en garde sans solde (...) Lire la suite :

Télécharger et imprimer le texte "Quand le coeur est vide et sec (2è partie)...". Constituer un recueil des textes "Chemins vers l’oraison".

Psaume 139(138) – à méditer en son ensemble
C’est toi qui m’as formé les reins, qui m’a tissé au ventre de ma mère : Je te rends grâce pour tant de prodiges : merveille que je suis, merveille que tes oeuvres.







- Visiter le blog d’Annick Chemins vers l’oraison

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Quand-le-coeur-est-vide-et-sec-8.html