Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement
des paroles qui lui furent dites
de la part du Seigneur"

Saint Luc (chapitre 1, verset 45)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Délégué épiscopal à l’information et à la communication (jusque janvier 2018)


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Actualités > Livres > Peut-on être chrétien et franc-maçon ?

Peut-on être chrétien et franc-maçon ?

Editions Salvator - 9,5 €

  Publié le lundi 15 octobre 2007 , par Yann de Rauglaudre

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, sort un nouveau livre aux éditions Salvator qui répond à la question "Peut-on être chrétien et franc-maçon ?"
Qu’en est-il vraiment ? La foi chrétienne est-elle conciliable avec la franc maçonnerie ? Quelle est la position de l’Église catholique vis-à-vis de ces courants ?


La franc-maçonnerie n’imposerait aucun "principe" mais viserait plutôt à rassembler, au-delà des frontières des diverses religions et visions du monde, des hommes et des femmes de bonne volonté, sur la base de valeurs humanistes compréhensibles et acceptables par tous. La franc-maçonnerie constituerait un élément de cohésion pour tous ceux qui croient en l’Architecte de l’univers et qui se sentent engagés à l’égard des ces orientations morales fondamentales qui sont définies, par exemple, dans le Décalogue ; elle n’éloignerait personne de sa religion mais constituerait au contraire une incitation à y adhérer davantage.


Extraits de l’entretien de Mgr Dominique Rey avec Christophe Geffroy paru dans La Nef

 [1]

"Mgr Rey explicite trois raisons principales qui rendent condamnable la franc-maçonnerie au regard de la doctrine catholique :
- Elle diffuse un enseignement de type gnostique : "Elle prétend donner à ses adeptes une formation ésotérique, enseignement secret qui révélerait le sens caché de l’univers. Tous les rituels font miroiter aux yeux des initiés l’acquisition d’une soi-disant “ Tradition primordiale", et d’une "lumière" qui, au mieux, est celle de l’intelligence humaine, mais en aucun cas celle de la Transfiguration en Christ".
- "Le maçon soutient le primat et l’autonomie de la raison par rapport à toute vérité révélée".
- "Elle rejette tout dogme. Elle prône le relativisme, au prétexte de la tolérance absolue. Relativisme religieux qui met toutes les religions sur le même plan, les considérant comme des tentatives concurrentes pour exprimer la vérité sur Dieu qui, en soi, est inatteignable. […] D’autre part, la franc-maçonnerie prône le relativisme moral. Aucune règle morale n’est pour elle d’essence divine, donc intangible. La morale doit évoluer au gré du consensus des sociétés".

Dans son entretien, Mgr Rey ne s’en tient pas à l’analyse doctrinale et à la mise en lumière des principes erronés et dangereux de la franc-maçonnerie. Il est lucide sur l’influence de la franc-maçonnerie dans la société française : "Par l’entremise de cercles de pensées et de réseaux d’influence, bien des projets de lois votés par le Parlement ont été préparés dans le silence du temple. "


[1] Source : Aletheia n°67 - 12 décembre 2004










 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Peut-on-etre-chretien-et-franc.html