Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

Tu seras ma louange, Seigneur,
dans la grande assemblée.

Psaume 21

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Chancelier du diocèse de Fréjus-Toulon


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Nominations 2018

Les nominations sont classées par dates, les plus récentes apparissant les premières.

  Publié le samedi 17 février 2018 , par Abbé Alexis Campo

Ce document n’a pas de valeur officielle, légale ou interprétative. Il vous est présenté à titre d’information seulement. Seul le document original, signé par l’autorité compétente, constitue un document officiel. Nous ne sommes donc pas responsables des conséquences pouvant résulter de l’utilisation de ce document. En cas de divergence entre les données affichées ici et celles du document officiel publié sur un support papier original aux armes de l’évêque, ce dernier sera considéré comme seul valable et précis.



Nota bene : "Pour des raisons pastorales", le Vicaire général, le Père Frédéric FOREL, à la demande de Mgr REY, a procédé le 17 mai 2018 à des modifications sur le Protocole à suivre pour les nominations (voir document annonçant les modifications en pied de page). Désormais la PROMULGATION officielle des nominations ne sera faite qu’à partir du 15 juin. TOUTE INFORMATION CONCERNANT LES NOMINATIONS DIFFUSEES AVANT LE 15 JUIN N’ONT AUCUNE VALEUR JURIDIQUE quelque soit l’autorité de celui qui diffuse ces informations qui peuvent être fausses.


Pour le bon déroulement des nominations, Mgr REY a signé un protocole le 11 mai 2016 qui indique les phases à respecter pour effectuer les nominations. Vous trouverez pour information en pied de page ce protocole en format pdf téléchargeable.


Les informations que vous lirez ci-dessous sont publiées directement par le chancelier au fur et à mesure que Mgr REY signe une nomination. Ces nominations sont publiées en version papier abrégée dans l’organe officiel et mensuel Eglise de Fréjus-Toulon ; une version intégrale papier est publiée en fin de chaque année pour les archives paroissiales et diocésaines.


Les nominations sont publiées selon le mode suivant : les plus récentes apparaissent en premier, les moins récentes sont en bas de page.



21/ Nestor Fernando GORDILLO BERMODEZ


Nous, Dominique REY,


par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


Nommons


Monsieur l’abbé Nestor Fernando GORDILLO BERMODEZ,


Prêtre membre de la communauté de l’Immaculé conception, avec l’accord de son supérieur,


dans le doyenné de Saint-Maximin


Vicaire des paroisses Notre-Dame de l’Assomption de Vinon-Sur-Verdon, Sainte-Croix de Ginassarvis et Sainte-Trinité de Saint-Julien-Le –Montagnier, Avec délégation permanente du curé pour les mariages


à compter du 09 février 2018, avec effet rétroactif,


Nonobstant toutes choses contraires.


Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 10 mai 2018, en la fête de Ascension, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier


+ Dominique REY,


Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



20/ Monsieur l’abbé Diederik Bernard DUZIJN


Nous, Dominique REY,


par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


Nommons


Monsieur l’abbé Diederik Bernard DUZIJN,


Prêtre du diocèse de Groningen Leeuwarden, avec l’accord de son évêque


dans le doyenné de Saint-Maximin


Vicaire de la paroisse Sainte Marie-Madeleine de Saint-Maximin la Sainte-Baume


à compter du 19 mars 2018,


Nonobstant toutes choses contraires.


Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 19 mars 2018, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


+ Dominique REY,


Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



19/ Madame Christiane de GONZAGA


Nous, Dominique REY,


par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS Mme Christiane de GONZAGA MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    18/ André de GONZAGA


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS M. André de GONZAGA MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    17/ Séminariste Emmanuel ROY


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS le séminariste Emmanuel ROY AUMONIER (au sens du droit civil français) MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    16/ Vierge consacrée Domenica CARISTAN


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS la Vierge consacrée Domenica CARISTAN MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    à compter du 1er septembre 2017, jusqu’au 31 août 2019,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    15/ Madame Bernadette COTEL


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS Mme Bernadette COTEL MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    14/ Madame Lina SIRIGNANO


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS Mme Lina SIRIGNANO MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    13/ Monsieur Hervé JUNKE


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS M. Hervé JUNKE MEMBRE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    12/ Madame Françoise FIGARI


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Chapelain-Aumônier de l’hôpital « Léon Bérard » de Hyères, Nous demande de vous nommer responsable de l’aumônerie.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’hôpitaux, l’office de chapelain est pourvu par la désignation d’un Modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis  »] à l’exercice de cet office.
  • Monsieur l’abbé Didier HASCOËT est le responsable canonique de l’aumônerie du centre hospitalier « Léon Bérard » de Hyères, comme Modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,

    Nous NOMMONS Madame Françoise FIGARI AUMONIER (au sens du droit civil français) RESPONSABLE DE L’AUMONERIE DE L’HOPITAL « LEON BERARD » DE HYERES,


    pour une durée indéterminée, à compter du 1er septembre 2017,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du Chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Didier HASCOËT, Modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon en trois exemplaires originaux, le 7 mars 2018, avec effet rétroactif, sous Notre seing et Notre sceau et avec le contreseing de Notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    11/ Madame Anne GRIVET


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Monsieur l’abbé Samuel CHABOUSSOU, notre délégué diocésain à la Pastorale de la Santé, Nous demande de vous nommer chapelain-aumônier du Centre Hospitalier de Hyères et de l’EHPAD-Centre de gérontologie Riondet au 1er janvier 2018.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie d’hôpital, l’office d’aumônier-chapelain est pourvu par la désignation d’un modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).
  • Monsieur l’abbé Samuel CHABOUSSOU, notre délégué diocésain à la Pastorale de la Santé, est chapelain-aumônier du Centre Hospitalier de Hyères et de l’EHPAD-Centre de gérontologie Riondet, comme modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français, l’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements hospitaliers découle des dispositions de la circulaire DHOS/ P1 n° 2006-538 du 20 décembre 2006 relative aux aumôniers des établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n) 86-33 du 9 janvier 1986 portant les dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.

    Au vu de ces normes, tant canoniques que de droit français,


    Nous NOMMONS Madame Anne GRIVET Aumônier (au sens du droit civil français) du Centre Hospitalier d’Hyères et de l’EHPAD-Centre de gérontologie Riondet,


    pour une durée de trois ans à compter du 1er janvier 2018,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du chapelain-Aumônier (au sens canonique), Monsieur l’abbé Samuel CHABOUSSOU, modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 8 mars 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    10/ Monsieur Jean-Paul PETITCUENOT


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office, de la Maison d’Arrêt de Draguignan, nous demande de vous nommer chapelain-aumônier bénévole.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office d’aumônier-chapelain est pourvu par la désignation d’un modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).
  • Mgr Claude MINO-MATOT est le responsable canonique de l’aumônerie de la Maison d’Arrêt de Draguignan, comme modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français L’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du code de procédure pénale)

    Nommons Monsieur Jean-Paul PETITCUENOT


    Aumônier bénévole (au sens du droit civil français) de LA MAISON D’ARRET DE DRAGUIGNAN pour une durée d’un an à compter du 1er février 2018, avec participation à l’exercice de la charge pastorale du chapelain-Aumônier (au sens canonique), Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office.


    à compter du 1er février 2018,


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 2 mars 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    9/ Général de division Pierre GILLET


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office, de la Maison d’Arrêt de Draguignan, nous demande de vous nommer chapelain-aumônier bénévole.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office d’aumônier-chapelain est pourvu par la désignation d’un modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).
  • Mgr Claude MINO-MATOT est le responsable canonique de l’aumônerie de la Maison d’Arrêt de Draguignan, comme modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français L’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du code de procédure pénale)

    Au vu de ces normes, tant canoniques de droit français,


    NOMMONS Général de division Pierre GILLET Auxiliaire d’aumônerie (au sens du droit civil français) de la MAISON d’ARRÊT DE DRAGUIGNAN


    pour une durée de trois ans, à compter du 1er février 2018,


    avec participation à l’exercice de la charge pastorale du chapelain-Aumônier (au sens canonique), Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office.


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 2 mars 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    7/ Nicole DELAUNAY (en religion Mère Marie-Lucie, o.p.)


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office, de la Maison d’Arrêt de Draguignan, nous demande de vous nommer chapelain-aumônier bénévole.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office d’aumônier-chapelain est pourvu par la désignation d’un modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).
  • Mgr Claude MINO-MATOT est le responsable canonique de l’aumônerie de la Maison d’Arrêt de Draguignan, comme modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français L’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du code de procédure pénale)

    Nommons Nicole DELAUNAY (en religion Mère Marie-Lucie, o.p.)


    Aumônier bénévole (au sens du droit civil français) de LA MAISON D’ARRET DE DRAGUIGNAN pour une durée d’un an à compter du 1er février 2018, avec participation à l’exercice de la charge pastorale du chapelain-Aumônier (au sens canonique), Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office.


    à compter du 1er février 2018,


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 2 mars 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    6/ Monsieur l’abbé Edouard JAUMOUILLE


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office, de la Maison d’Arrêt de Draguignan, nous demande de vous nommer chapelain-aumônier bénévole.
  • En droit canonique, les canons 564 et suivants relatifs à la figure du chapelain-aumônier font de l’aumônerie une communauté hiérarchique selon le canon 1008. Il découle de ce fondement théologico-juridique que le chapelain-aumônier exerce sa charge pastorale (curia pastoralis) pour un groupe particulier de fidèles.
  • Par l’application du canon 517 § 2 à l’équipe d’aumônerie de prison, l’office d’aumônier-chapelain est pourvu par la désignation d’un modérateur-prêtre et de personnes non-prêtres qui participent [« participationem in exercitio curiae pastoralis »] à l’exercice de l’office d’aumônier-chapelain (au sens canonique).
  • Mgr Claude MINO-MATOT est le responsable canonique de l’aumônerie de la Maison d’Arrêt de Draguignan, comme modérateur de l’office, selon les termes du canon 145 § 1, à savoir : l’office est une charge constituée de façon stable, par disposition ecclésiastique, en vue d’une fin spirituelle.
  • En droit français L’organisation de l’assistance religieuse dans les établissements pénitentiaires découle des dispositions de l’art. 2 de la loi de 1905. Les textes de droit français déterminent les activités que l’aumônier ou les équipes d’aumônerie peuvent exercer dans le cadre de ces établissements (art. D 433, D 434, D 434-1 et D 437 du code de procédure pénale)

    Nommons Monsieur l’abbé Edouard JAUMOUILLE


    séminariste du diocèse de Fréjus-Toulon,


    Auxiliaire d’aumônerie (au sens du droit civil français) de LA MAISON D’ARRET DE DRAGUIGNAN pour une durée d’un an à compter du 1er février 2018, avec participation à l’exercice de la charge pastorale du chapelain-Aumônier (au sens canonique), Mgr Claude MINO-MATOT, chapelain-aumônier, modérateur de l’office.


    à compter du 1er février 2018,


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 2 mars 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    5/Monsieur l’abbé Elvis CASTILLO ALFARO,


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


    Nommons


    dans le doyenné de Saint- Tropez,


    Monsieur l’abbé Elvis CASTILLO ALFARO,


    diacre incardiné dans le diocèse de Fréjus-Toulon,


    Diacre au service de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption de Saint-Tropez,


    à compter du 19 janvier 2018,


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 14 février 2018, avec effet rétroactif, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    4/ Monsieur l’abbé Martino SIGNAROLDI,


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Considérant les cc. 233 § 1, 237 § 1, relatifs aux séminaires,
  • Conformément au c. 239 § 2 qui stipule que « dans tout séminaire, il y aura au moins un directeur spirituel, étant respectée la liberté des séminaristes de s’adresser à d’autres prêtres désignés par l’évêque pour cette fonction »

    Nommons


    Monsieur l’abbé Martino SIGNAROLDI


    Père Spirituel du Séminaire diocésain missionnaire, Redemptoris Mater Sainte Marie-Madeleine de la Seyne sur Mer,


    à compter du 13 février 2018,


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 14 février 2018, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    3/ Le chanoine Geoffroy BONFILS,


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Considérant la convention (prot. FT 22 / 2018), conclue entre le diocèse Fréjus-Toulon et l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre,

Nommons


Le chanoine Geoffroy BONFILS,

Membre de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre,


Notaire au Bureau des Mariages,


à compter du 1er février 2018, pour une durée de 3 ans, avec les charges et obligations afférents (cc. 471 et 485)


Nonobstant toutes choses contraires.


Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 14 février 2018, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


+ Dominique REY,


Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



2/ Le chanoine Jean-Paul TRÉZIÈRES,


Nous, Dominique REY,


par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


  • Considérant la convention (prot. FT 22 / 2018), conclue entre le diocèse Fréjus-Toulon et l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre,

    Nommons


    Le chanoine Jean-Paul TRÉZIÈRES,

    Membre de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre,


    responsable du Bureau des Mariages,


  • Nous lui accordons la délégation (c. 142) pour faire les dispenses et autorisations en matière matrimoniale (cc. 85, 59 et 1078).

    à compter du 1er février 2018, pour une durée de 3 ans, avec les charges et obligations afférents (c. 471 ).


    Nonobstant toutes choses contraires.


    Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 14 février 2018, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


    + Dominique REY,


    Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier



    1/ Le chanoine Fréderic GOUPIL,


    Nous, Dominique REY,


    par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège apostolique Évêque de Fréjus-Toulon,


    Nommons


    Le chanoine Fréderic GOUPIL,


    Notaire de la chancellerie pour la curie diocésaine,


    à compter du 6 février 2018, avec les charges et obligations afférents (cc. 471 et 485)


Nonobstant toutes choses contraires.


Donné à Toulon, en trois exemplaires originaux, le 6 février 2018, sous notre seing et notre sceau et avec le contreseing de notre Chancelier.


+ Dominique REY,


Par mandement, L’abbé Alexis CAMPO, chancelier













 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Nominations-2018.html