Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Actualités > Archives > Consécration à Saint Joseph > Neuvaine préparatoire à la Consécration

Neuvaine préparatoire à la Consécration

  Publié le lundi 6 février 2012 , par Yann de Rauglaudre

Une neuvaine est une invitation à la persévérance dans la prière. Jésus enseigne bien à ses disciples à prier "sans cesse et sans se décourager" (Luc 18) et donne à cette occasion la parabole de la veuve importune : "Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ?" Si la neuvaine ne nous occupe pas "jour et nuit", elle suppose l’assiduité et la fidélité. La prière n’est peut-être pas une affaire de quantité, mais elle doit avoir une certaine "épaisseur" ; il n’est pas indifférent de prier, comme Jésus, longuement. "Ne pouvez-vous veiller une heure avec moi ?" (Mt 14, 27)


Une neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite. "Demandez, et l’on vous donnera... frappez, et l’on vous ouvrira..." (Mat. 7,7 - Luc 11,9) ; "Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez" (Mat. 21,22) ; "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai" (Jean 14,13) ; "Ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom" (Jean 16,23).

On veillera chaque jour à se retirer à l’écart (Mt 14, 23) pour prendre un temps qui nous fera entrer dans l’intimité de saint Joseph. Il s’agit d’alimenter une sorte de dialogue spirituel avec lui. Pour mieux le connaître, il faut le fréquenter, le regarder, le suivre. Le chemin privilégié sera celui de la Parole de Dieu.

La neuvaine suit les "causes" dont saint Joseph est le patron. On peut la suivre sur neuf jours ou neuf semaines, en utilisant les textes fournis. Il existe une ancienne coutume dans l’Eglise pour encourager les fidèles à fréquenter le père nourricier de Jésus de façon plus assidue. Elle consiste à approfondir les différents aspects de saint Joseph les sept dimanches qui précèdent sa fête. Il est possible de reprendre cette pratique à notre compte, à travers ce que l’on pourrait appeler les "neuf dimanches de saint Joseph". La consécration du diocèse ayant lieu le 17 mars, il faut donc commencer, dans cette perspective, le dimanche 15 janvier 2012.

Cette Neuvaine peut permettre de reprendre avec fruit la lecture suivie et la méditation de l’Exhortation apostolique Redemptoris custos, du Bienheureux Jean-Paul II (15 août 1989).

En pratique

Il est bon de vivre ce temps comme une retraite à l’école de saint Joseph. Durant neuf jours, le déroulement de la prière sera le même. Il est important de choisir un moment et un lieu qui disposent à cet exercice et qui aident à entrer dans un certain recueillement.

Chaque jour vous trouverez, après le signe de croix,
- Un verset de l’Ecriture ou une brève citation qui donne le ton ;
- La récitation d’un Psaume puis :

  • La lecture d’un passage de la Parole de Dieu.
  • La méditation sera alimentée par quelques textes du Magistère de l’Eglise ou d’auteurs sacrés.

On terminera par
- La récitation de la prière à saint-Joseph (ci-après) et d’une dizaine de chapelet à saint Joseph (vous trouverez la méditation des mystères de saint Joseph, à partir des évangiles de l’Enfance, p 38).

Prière à saint Joseph
O glorieux saint Joseph,
chef de la Sainte Famille de Nazareth,
si zélé à pourvoir à tous ses besoins ;
Etends sur notre diocèse et nos communautés
ta tendre sollicitude ;
Prends sous ta conduite toutes les affaires
spirituelles et temporelles qui les concernent
et fais que leur issue soit pour la gloire de Dieu
et le salut de nos âmes.
Ainsi soit-il

Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé ; le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux ; vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale Épouse est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Neuvaine-preparatoire-a-la.html