Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Soudain viendra dans son Temple
le Seigneur que vous cherchez »
(Malachie 3, 1-4)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Diaconie Servir > Pastorale de la Solidarité > UDV > Marie-Madeleine, médiatrice de quartier

Marie-Madeleine, médiatrice de quartier

  Publié le mercredi 3 octobre 2012 , par Yann de Rauglaudre

Marie-Madeleine, est "médiatrice de quartier" depuis quelques années sur les quartiers de Saint Jean du Var et Brunet à Toulon. Elle a bien voulu répondre à quelques questions posées par le père Michel Denis, aumônier de l’U.D.V.


Marie-Madeleine, tu es médiatrice de quartier depuis quelques années sur Saint Jean du Var et Brunet, peux-tu nous dire ce qui t’as amené jusque-là, tu n’es pas née en France ?

Je suis née au Sénégal, et j’ai découvert la France à travers la langue, les livres, les poèmes. J’ai été en relation avec des sœurs du Bon Pasteur en faisant partie des Cœurs Vaillants et Ames Vaillantes du Sénégal. Je m’étais dit : je viendrai en France avant de mourir ! Place de Saint-Jean du Var
Après mon bac, j’ai fais des démarches auprès des ambassades et des universités. Une fac d’Angers m’a accepté pour faire des études de langues étrangères appliquées. Une fois les études commencées, tout n’a pas marché comme je l’aurais voulu, et j’ai vécu quelques années de galère, mais heureusement, j’ai été aidé par un réseau d’amis. J’ai fait plusieurs petits boulots à Paris : des ménages, du soutien scolaire, des gardes d’enfants. Je suis ensuite venu à La-Seyne-sur-Mer (puis à Toulon où je vis actuellement avec mon mari, je suis mère d’une fille de 9 ans). Le Secours Catholique de la Seyne m’a dépanné, et à mon tour j’ai donné un petit coup de main comme bénévole. J’ai fait la connaissance de Jacqueline Maréchal puis de Catherine Martinez. Comme j’aime chanter, j’ai fait partie de la chorale Cœur Espérance et par la suite de la Fraternité Saint Laurent. Par les contacts de la Fraternité, J’ai pu être embauchée au Samu Social pendant la période hivernale, de 2004 jusqu’en 2007 où j’ai vraiment côtoyé le public de la rue. C’est depuis 2007 que j’ai ce poste de médiatrice de quartier, salariée par L’UDV.

Avec la Fraternité Saint Laurent, j’ai compris que j’avais une place dans cette Eglise, je n’étais plus une étrangère.
Tu es quelqu’un d’accueilli avec ce que tu es, ce que tu apportes, et on te donne ta place. Le regard était différent, ça changeait tout.

En quoi consiste ton travail ?

Je vais rencontrer les gens qui sont à la rue pour créer des liens, j’essaye de les orienter vers les structures d’accueil pour qu’ils puissent manger, se doucher, se soigner et avoir un suivi social. J’ai aussi une mission d’écoute vis-à-vis du voisinage car la cohabitation n’est pas aisée, il y a une méconnaissance de l’autre qui fait peur. Je travaille pour que le vivre ensemble devienne une réalité. J’ai des contacts avec les C.I.L et les élus du quartier. Aujourd’hui, on sait que j’existe, je suis la seule médiatrice de quartier qui travaille avec des SDF. Je fais des maraudes avec le Samu Social et avec Siloé (l’interface psychiatrique de Promo-Soins).

As-tu un coup de gueule ?

Oui, arrêtons de stigmatiser les gens ! Les personnes qui sont à la rue ne choisissent pas d’être SDF. Quand une personne en arrive là, c’est qu’il y a eu une rupture dans son parcours de vie. Mais je voudrais aussi avoir un petit coup de cœur parce qu’il y a des gens bienveillants qui ont des gestes de solidarité, des personnes m’alertent de certaines situations qui les touchent. C’est rassurant de voir qu’il y a des personnes qui pensent aux autres.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://diocese-frejus-toulon.com/Marie-Madeleine-mediatrice-de.html