Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Catéchèse > Sacrements > Les sacrements de l’Eglise

Les sacrements de l’Eglise

  Publié le mercredi 21 novembre 2007 , par Françoise Girard

Le concile de Florence en 1439 a retenu 7 signes comme étant institués par le Christ et qui furent définis par le concile de Trente en 1563.


Les 7 sacrements sont :

- le Baptême
- la Confirmation
- l’Eucharistie
- l’Ordre (ordination)
- le Mariage
- la Pénitence (ou la confession)
- l’Onction des malades (ou sacrement des malades).

Un sacrement, c’est quoi ?

Un sacrement est un acte porteur d’une forte signification symbolique (geste, parole), qui permet de comprendre et de vivre une réalité d’ordre spirituel. Dans le sacrement, c’est Dieu qui agit, s’engage et se donne dans sa plénitude.

Les sacrements [1] jalonnent la vie du catholique de la naissance à la mort. Les sacrements sont des actes qui relient les hommes à Dieu et à leurs frères. Il n’y a pas d’Église catholique sans sacrements, signes visibles de la grâce invisible et de la disposition des hommes à se confier à Dieu et à se laisser engendrer par Lui. Un sacrement est un acte dont le rituel est public, c’est-à-dire que toute personne peut y assister et ainsi en être témoin. Il est exprimé à partir d’éléments matériels ordinaires constituant l’environnement habituel des hommes. On y retrouve : l’eau, le pain, le vin, le repas (eucharistie), l’huile, le feu, la lumière, les couleurs auxquels on accorde des significations symboliques fortes.

Les 7 sacrements de l’Eglise catholique

II existe sept sacrements dans l’Église catholique : le baptême, la confirmation et l’eucharistie, la pénitence (réconciliation), l’onction des malades (ou sacrement des malades), l’ordre (par lequel on devient diacre, prêtre ou évêque) et le mariage.

Le baptême, la confirmation et l’eucharistie constituent les sacrements dits de "l’initiation chrétienne". La plupart des sacrements sont administrés par des ministres ordonnés (prêtre ou diacre). Le sacrement du baptême, en cas d’urgence (danger de mort) peut être donné par tout baptisé.

Aucun sacrement ne peut être donné ou reçu en dehors d’une célébration, même si celle-ci est réduite au minimum en cas de danger de mort (baptême, réconciliation). Chaque sacrement est doté d’un rituel qui précise le déroulement de la célébration.

- Sur le Portail de la liturgie catholique, retrouvez les réponses à de nombreuses questions courantes sur les sacrements


[1] Dans le christianisme, le sacrement est un "signe visible et efficace de l’amour de Dieu". La personne qui reçoit le sacrement reçoit à travers lui le "don de l’Esprit".

Jusqu’au XII° siècle, de nombreux rites ou traditions avaient aux yeux des fidèles des valeurs de signe sacré et efficace. On a pu compter, avant une claire définition de la notion de "sacrement" et sa distinction des "sacramentaux", jusqu’à 12 de ces rites.

Ce qui distingue les sacrements des sacramentaux est que seuls les sacrements ont été institués par le Christ (et "promulgués" par les Apôtres) et qu’ils procurent infailliblement la grâce qu’ils signifient. - Source : Wikipedia







Cette présentation succinte a été réalisée grâce au concours des sites suivants :
- Conférence des évêques de France,
- Portail de la liturgie catholique édité par le service national de la pastorale liturgique et sacramentelle.

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Les-sacrements-de-l-Eglise.html