Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Adjointe au directeur de la communication


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Actualités > Archives > La maîtrise Saint-Pie X fête ses 25 ans d’ existence

La maîtrise Saint-Pie X fête ses 25 ans d’ existence

  Publié le mardi 23 mars 2010 , par Françoise Girard

En réalité, c’est par la volonté de deux hommes, un prêtre et un jeune étudiant de 18 ans, que s’écrit l’histoire de la maîtrise Saint-Pie X.


1. Sa création

Ce prêtre Henri Carol, devenu chanoine, né en 1910, disparu trop tôt en 1984, a été victime à 74 ans d’un accident de la circulation. Ce prêtre musicien-compositeur devint en 1946, directeur de la célèbre maîtrise de la Cathédrale de Monaco et organiste de cette même cathédrale. Plus tard, il prit la baguette de chef d’orchestre pour diriger plusieurs formations dont l’orchestre de la radio Provence Cote-d’ Azur. Pédagogue éminent il se vit confier la classe d’orgue de l’académie de musique et créa puis dirigea un orchestre de jeunes du Conservatoire.

Ce jeune étudiant, Joseph Avédikian, qui porte aujourd’hui allègrement ses 76ans, étudiait la philosophie au grand séminaire de Nice. Le jeune étudiant littéralement dévoré par une passion naissante, la musique, se fit remarquer dès ses 18 ans auprès du prêtre Henri Carol en interprétant à l’orgue un prélude pour débutant de Jean-Sébastien Bach. Henri Carol suspectant les qualités du jeune étudiant déterminé à réussir, lui dit alors : « ce sera long, mais toi, tu feras de la musique ».

Depuis cette rencontre le père Henri Carol devint le conseiller puis le maître et plus tard l’ami de Joseph Avedikian. Soutenu par le père Henri Carol, Joseph Avedikian crée en 1974 les Petits Chanteurs de La Garde. Cette collaboration permet l’enregistrement de deux disques : l’un de musique sacrée, l’autre de chants de Noël.

En 1985, le père Serveau, curé de la paroisse Saint-Pie X fait appel à Joseph Avedikian, alors chef de choeur en la paroisse de Saint-Cyprien de Saint-Jean-du-Var afin de reprendre la manécanterie du père Manassero. Dès janvier 1986, Joseph Avedikian transforme la manécanterie en maîtrise car il assure en même temps la formation des choristes en montant des pièces courtes qui sont musicalement des chefs d’œuvres : Couperin, Campra, Marc-Antoine Charpentier, Mozart, Bach, Henri Carol, chants grégoriens. La Maîtrise devient mixte et parvient, après six années de travail à aborder des œuvres nécessitant le support d’un orchestre.

2. Une association

La Maîtrise Saint-Pie X est une association loi 1901. Les statuts d’origine de la manécanterie ont été modifiés et déclarés en 1978 ; ils ont subi, deux modifications en 1990 puis en 2000. La Maîtrise possède un conseil d’administration de 12 membres et un bureau. Une assemblée générale a lieu chaque année en octobre Au cours de cette assemblée il est procédé à la lecture des différents rapports (moral, activité et financier) ainsi qu’au remplacement des membres du conseil d’administration renouvelables. Le siège social est à la paroisse Saint-Pie X. Le financement du fonctionnement (acquisitions de partitions, achats de matériel divers, déplacements) est assuré par le produit des cotisations : 25 € par choristes et par des subventions des collectivités : à ce jour seule la municipalité de Toulon assure un soutien financier.

3. Des répétitions et des concerts

JPEG - 48.2 ko

La Maîtrise répète de deux à trois fois par semaine (de 18h à 19h30). Elle assure les chants liturgiques un dimanche sur deux pour la grand messe et se produit également lors des fêtes religieuses ainsi qu’à la demande du clergé ou de paroissiens pour des circonstances particulières Traditionnellement la Maîtrise donne 2 à 3 concerts par an dont le traditionnel concert de Noël. Enfin la Maîtrise s’est déplacée hors du département :
- à Lourdes à l’occasion des pèlerinages diocésains, cela à la demande de Mgr Rey mais aussi en raison de liens privilégiés établis avec le frère Jean-Paul Lécot organiste-compositeur du sanctuaire,
- en Tarn-et- Garonne, à deux reprises et plus précisément à l’occasion de la réouverture d’une église vouée à la destruction pour des raison de sécurité, église consolidée et réhabilitée par une association de bénévoles ( église de Cornusson ) ce qui permis à la Maîtrise de donner un concert à l’église de Caylus au pied d’un christ immense sculpté par Ossip Zadkin,
- en Haute-Loire pour un pèlerinage auprès de trois Vierges Noires : Saugues en Gévaudan, Estours et le Puy en Velay,
- à Notre-Dame de la Salette ainsi qu’à Notre-Dame du Lau où les choristes ont pu par leurs chants louer la Vierge Marie.

Enfin, des sorties sont organisées avec les familles des choristes de façon à renforcer les liens très forts qui unissent les choristes entre eux et au delà avec leurs familles.

4. Le répertoire

La Maîtrise répartie en quatre pupitres (basses, ténors, alti, soprani) comprend à ce jour 32 choristes, son effectif a eu atteint 45 chanteurs. Son répertoire est très étendu.

Son œuvre maîtresse reste le Messie de Haendel (oratorio en trois parties et 24 choeurs), de nombreuse messes sont au répertoire : Notre-Dame des Tables, messe XI « Orbis Factor », Notre-Dame des Anges, messe de la Résurrection, toutes quatre de Henri Carol, messe Allemande de Schubert dont les paroles en français ont été écrites à notre intention par le frère Jean-Paul Lécot de Lourdes assisté de madame Frié, une de ses fidèles collaboratrices. Parmi les nombreuses autres œuvres l’on peut citer le Requiem de Fauré et son magnifique Cantique de Jean Racine, plusieurs chorals de Jean-Sébastien Bach et son Magnificat, l’Ave Verum et le Laudate Dominum de Mozart et de nombreux chants grégoriens.

Toutes ces pièces de très grande qualité, la Maîtrise n’a pu se les approprier qu’en raison d’un travail intense. Ce travail est le fruit de plusieurs éléments : on peut citer l’esprit qu’a su insuffler le Maître de Chapelle Joseph Avédikian, la participation active de son épouse Marie-Jeanne, l’assiduité des choristes dont certains sont présents depuis la création de la Maîtrise, la foi et l’enthousiasme de tous ceux qui un jour sont venus voir et qui, séduits par l’esprit de famille, sont restés. Les mutations professionnelles pour certains, la rentrée dans la vie active pour de nombreux jeunes sont à l’origine d’un profond brassage : cela permet aux anciens de devenir de véritables tuteurs pour les nouveaux, rien de tel pour améliorer sa propre connaissance du répertoire.

JPEG - 31.6 ko

5. 25 ans, ça se fête !

25 ans cela se fête. L’occasion de participer à la fête a été donnée lors d’un concert le 20 juin 2010 à 16h30 en l’église Saint-Pie X.

Comment conclure un si court moment dont le but est de relater 25 ans d’existence ? Trois choses méritent d’être retenues : pour arriver au stade ou en est la Maîtrise en matière de répertoire et de réussite, il faut un chef passionné et exigeant, nous l’avons. Il faut la foi, nous l’avons. Cette lumière de l’intérieur qui depuis 25 ans pour certains, 15 ans, 5 ans pour d’autres, cette lumière qui nous vient de « celui présent dans le tabernacle », et qui se transmet aux nouveaux voulant bien franchir le pas, nous la possédons. Notre souhait le plus vif c’est que d’autres viennent profiter de tout cela.

Un choriste de « 15 ans d’âge ».







Maîtrise Saint-Pie X - 49 rue Henri Poincaré - 83000 Toulon

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/La-maitrise-Saint-Pie-X-fete-ses.html