Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement
des paroles qui lui furent dites
de la part du Seigneur"

Saint Luc (chapitre 1, verset 45)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Soutenir ce projet nouveaux articles

IVG : repenser les enjeux éthiques

  Publié le mardi 17 novembre 2009 , par Observatoire socio-politique diocésain

Un colloque sur les enjeux éthiques soulevés par l’interruption volontaire de grossesse (IVG) a été organisé à La Castille en janvier 2010.
Alors que notre pays se prépare à réviser sa législation en matière de bioéthique, le thème de l’IVG apparaît en filigrane de nombreux débats.


Dans le rapport qu’il a rendu cet été et intitulé Reprendre la main sur les questions de société , le député de la Drôme Hervé Mariton a reconnu que l’avortement ne pouvait demeurer un sujet tabou et que la question de l’IVG soit de nouveau abordée sans passion et sans faux-semblant. Hervé Mariton le reconnaît fort justement : « Ces questions de société sont le signe d’une société en questions, d’une société qui s’interroge elle-même sur son avenir. Ce débat n’est pas une mauvaise chose. Au contraire, il manifeste une certaine vitalité de notre société. Sur ces sujets, rien ne serait pire que l’indifférence ».

Malgré une diffusion massive de la contraception en France, le taux d’IVG reste très important, proportionnellement deux fois plus élevé qu’en Allemagne par exemple. Les pouvoirs publics ont récemment manifesté leur inquiétude en raison d’un recours accru chez les jeunes femmes de moins de 20 ans. Deuxièmement, le syndrome postavortement commence à percer la chape de plomb qui le recouvrait : il est aujourd’hui étudié et bien documenté. Enfin, de nombreuses associations font état d’un manque de liberté dans le choix des femmes confrontées à une grossesse imprévue, un constat qui trouve écho dans les discours de certains médecins pourtant eux-mêmes favorables à l’IVG. Aucune alternative n’est véritablement proposée, le droit à une information loyale est quasiment inexistant.

Autant de raisons qui ont amené à organiser une réunion de travail à La Castille avec toutes les personnes susceptibles d’être intéressées : professionnels de santé, pharmaciens, juristes, enseignants, éducateurs,… Plusieurs conférenciers ont nourri la réflexion des participants :
- Mgr Jacques Suaudeau, directeur scientifique de l’Académie pontificale pour la Vie,
- Caroline Roux, secrétaire de l’Alliance pour les droits de la Vie,
- le Père Jean-Régis Fropo qui a publié un ouvrage sur le syndrome post-avortement,
- Cécile Edel, présidente de Choisir la Vie,
- Pierre-Olivier Arduin, directeur de la commission bioéthique du diocèse.

Une table ronde finale a permi de donner la parole aux participants et d’ouvrir le débat sur une action possible au niveau local et/ou national.

Ce colloque, sous la présidence de Mgr Dominique Rey s’est déroulé le 9 janvier 2010 à La Castille.

Programme

- 9h-9h30 Accueil, mot d’introduction de Mgr Rey

- 9h30-9h50 Pierre-Olivier Arduin, Reprendre la main sur les questions de société : et l’IVG ?

- 9h50-10h10 Mgr Jacques Suaudeau, IVG : la bioéthique personnaliste de l’Eglise

- 10h10-10h30 Père Jean-Régis Fropo, IVG : le syndrome postavortement

- 10h30-10h50 Caroline Roux, IVG : réalité et souffrances

- 10h50-11h10 Cécile Edel

- Débat suivi du repas.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/IVG-repenser-les-enjeux-ethiques.html