Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Soudain viendra dans son Temple
le Seigneur que vous cherchez »
(Malachie 3, 1-4)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Huitième dimanche ordinaire, année C

  Publié le dimanche 3 mars 2019 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie du dimanche 3 mars 2019


Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et se mettre en présence de Dieu. Nous écoutons le même Evangile que les parents, et que les chrétiens du monde entier aujourd’hui. Il est préférable de lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Acclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile selon saint Luc (6, 39-45)
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître. Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : ‘Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil’, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit. Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

Pistes de réflexion
Nous poursuivons le discours de Jésus qui fait suite au passage entendu dimanche dernier. Aujourd’hui cette série de trois mini paraboles est bien adaptée aux enfants.
Les deux aveugles : les hommes ne peuvent pas s’en sortir tout seuls dans la vie, ils ont besoin d’un guide : La Parole de Dieu est une lumière sur notre route, Jésus est le bon berger et nous sommes ses brebis.
La paille et la poutre : c’est tellement plus facile de voir les défauts des autres que les siens ! Si chacun commence humblement à faire la vérité sur lui-même alors l’amour fraternel grandira.
On reconnaît un arbre à ses fruits : Jésus décode cette dernière petite parabole. L’arbre, c’est l’homme et ses fruits ce sont les paroles qui sortent de sa bouche. Si nous voulons dire des paroles justes et vraies, alors il faut que nous soyons profondément bons à l’intérieur. Jésus appelle chacun à se bonifier, à avoir bon coeur.
Si l’on reprend l’enseignement de Jésus, nous devons d’abord le reconnaître comme notre seul maître, sinon nous serions comme aveugles. Ensuite essayer d’enlever ce qui nous empêche de bien voir pour ne pas perdre de vue notre maître, et pour avoir un regard juste sur nous-mêmes et bienveillant sur les autres. C’est alors que nous pourrons avoir de bonnes paroles et peut être enseigner les autres comme il est dit dans la première parabole : Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; une fois bien formé, chacun sera comme son maître.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://diocese-frejus-toulon.com/Huitieme-dimanche-ordinaire-annee,10264.html