Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

En effet, ta charité m’a déjà apporté
beaucoup de joie et de réconfort,
car grâce à toi, frère,
les cœurs des fidèles ont trouvé du repos.

Phm1.07

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Soutenir ce projet nouveaux articles

Homo Lanta

  Publié le lundi 1er octobre 2012

Après 14 signatures de pétitions et 76 mails renvoyant à des sondages soumis à d’énormes variations au gré des mobilisations des tenants de l’une ou de l’autre des positions (et sans doute grâce à quelques geeks capables de voter depuis le même PC des milliers de fois), on a l’air d’arriver un peu au bout.


Par La Mouche du Coche

« Si Adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire » Oscar Wilde

Impossible de vérifier cette citation mais je la garde quand même, elle tombe à pic. Après 14 signatures de pétitions et 76 mails renvoyant à des sondages soumis à d’énormes variations au gré des mobilisations des tenants de l’une ou de l’autre des positions (et sans doute grâce à quelques geeks capables de voter depuis le même PC des milliers de fois), on a l’air d’arriver un peu au bout.

Ce qu’il nous faudrait maintenant, c’est un buzz, un truc marketing à coloration scientifique, un truc fédérateur. Je propose un Homo Lanta. Le principe est simple : on choisit deux îles aussi paradisiaques que désertes et inaccessibles ; sur l’une 5 couples hétérosexuels volontaires, sur l’autre 5 paires homosexuelles, volontaires aussi bien entendu, et du même sexe (qui a dit « Mykonos » ?). On attend 60/70 ans et on revient voir.

On constatera sur les deux sans aucun doute des signes de présence humaine, de relation entre les personnes, et même de préférence amoureuse entre les individus. La seule différence tiendra au fait que les 5 paires homosexuelles seront applaudies des deux mains et des deux pieds par Nicolas Hulot pour la réduction considérable de leur empreinte écologique : 70 ans après, l’île sera à nouveau déserte. L’autre île, elle, sera marquée par la croissance démographique et économique, la vie quoi !

J’entends d’ici « bouuuuh, clichés ! », « relents nauséabonds rappelant les heures les plus sombres de notre histoire » (pff…) « Et les familles homoparentales ? Et les couples hétéro stériles ? »… Une pincée de jugeote et quelques cours de biologie plus tard et l’on comprendra que la stérilité est la triste exception chez les hétéros alors qu’elle est la norme chez les homos. Ce qui nous conduit au paradoxe étonnant des homosexuels-qui-veulent-fonder-une-famille : elle dépendra nécessairement de l’altérité que, pourtant, par essence, ils rejettent.

Mais enfin, soyons lucides, il est hautement probable que nous voyions le romantisme triompher d’ici la mi-2013, le règne du sentiment est à notre porte. Hélas en l’occurrence, le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Puisqu’il s’agit ici d’un billet d’humeur de l’Observatoire Socio-Politique, je me permets de tirer mon chapeau au gouvernement qui fait preuve, sous un aspect certes brouillon, d’une grande finesse politique (qui a dit « à son insu » ?!). Il allume plusieurs feux, sur plusieurs fronts, désorientant toute tentative de critique et même de débat.

Alors voilà tout de go le projet de réforme du mariage, celui sur l’euthanasie qui frémit, les cours de morale laïque applaudis de partout (sans qu’aucune personnalité ne s’offusque du projet de Peillon « d’arracher l’enfant à son déterminisme familial, éthique et social »), l’annonce de la participation des ménages à hauteur de 20 milliards la même semaine que la sortie d’un bouquin révélant environ 10 milliards/an remboursés sur des médicaments inutiles ou dangereux, le financement des « quartiers déshérités » selon les mots hallucinants du Ministre du Redressement Productif (je ne m’y ferai jamais) par le Qatar philanthrope et musulman, le droit de vote des étrangers…

Ils font ça bien : de toutes façons l’opposition s’en fout, toute à ses affaires internes pour désigner son chef et donc, quoiqu’on en dise, son candidat à la présidentielle de 2017.

Au milieu de toutes ces tempêtes, nationales comme internationales, vogue de façon stupéfiante la bonne vieille Eglise. Benoit XVI maintient ferme le cap sur les questions de société, il surprend à maintenir son voyage au Liban et encore plus à soutenir non seulement les chrétiens d’Orient mais en plus à appeler la paix sur tous, musulmans compris, quand l’Occident commence à se raidir à leur sujet.

La défense de la vie plutôt que la culture de mort, l’espérance sur les individus et les peuples plutôt que la peur et le rejet, la paix plutôt que la violence, le souci du petit plutôt que la recherche de la puissance, la certitude de la vérité plutôt que la remise en cause totale. Sacrée bouée !

Merci Benoît !







Picto adresse postaleObservatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon CS 30518 - 68 impasse de Beaulieu F-83041 TOULON CEDEX 9
- www.osp-frejus-toulon.fr
-  observatoire@diocese-frejus-toulon.com
-  06 52 17 37 76

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Homo-Lanta.html