Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre"

(Actes des Apôtres, chapitre 1, verset 8)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



devenir prÍtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles
Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Ollioules - Saint-Laurent > Une paroisse en prière > Homélie pour la solennité de la Pentecôte 2018 (JA).

Homélie pour la solennité de la Pentecôte 2018 (JA).

  Publié le lundi 21 mai 2018 , par Philippe Roy

L’Esprit Saint est l’amour qui passe réciproquement du Père au Fils et, depuis la Pentecôte, du Père et du Fils aux hommes.

L’Esprit Saint nous vient en aide afin de pouvoir combattre le péché aussi bien que l’œuvre du péché en nous. En effet, Dieu ne peut pas cohabiter avec le péché.

L´Esprit Saint nous donne d’agir, de nous comporter en fils, de nous situer à l´égard de Dieu comme du vrai Père ; il fait grandir en nous la disponibilité à son inspiration afin de mieux connaître et aimer Dieu.


La Pentecôte, qu’est-ce que c’est ?

La Pentecôte, c’est-à-dire le cinquantième jour, était la fête juive de la moisson (Ex 23, 16). On y commémorait l’Alliance du Sinaï et le don de la Torah. « De même que le peuple hébreu reçu la Loi au mont Sinaï, le cinquantième jour après l’immolation de l’Agneau, ainsi, après la Passion dans laquelle fut immolé le véritable Agneau de Dieu, le cinquantième jour à compter de sa résurrection, l’Esprit Saint descendit sur les apôtres et sur le peuple des croyants » (Saint Grégoire le Grand).

D’ailleurs, c’est l’accomplissement de la promesse du Christ : «  vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre » (Act 1, 8). Il s’agit de la venue de l’Esprit Saint, telle que nous l’avons entendu dans la première lecture d’aujourd’hui tirée du Livre des Actes des Apôtres.

Les premiers disciples, après la mort du Seigneur, étaient tous bouleversés, sans projet, sans joie de vivre, sans espoir, «  enfermés, les portes verrouillées, par crainte des Juifs  » (Jn 20,19). Ensuite, certes, ils avaient été remplis de joie par les fugaces apparitions de Jésus ressuscité, mais toujours sans saisir la portée des paroles et des faits consolateurs qu’ils vivaient.
En effet, depuis que Jésus était remonté vers le ciel, les Onze portaient douloureusement le vide de l’absence physique de leur Seigneur. Le jour de la Pentecôte ils se trouvaient tous ensemble et «  soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent et la promesse s’accomplit : tous furent remplis d’Esprit Saint ; ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit ». Voilà donc la scène.

Mais que dire sur l’Esprit Saint ? Qui est l’Esprit Saint ?

Le catéchisme nous apprend qu’Il est la troisième personne de la Très Sainte Trinité. Il est Dieu de même que le Père et le Fils, parfait et tout-puissant autant que le Père et le Fils.
C’est pourquoi nous professons «  qu’avec le Père et le Fils il reçoit même adoration et même gloire  ». Il est envoyé au monde par le Père et le Fils pour achever la sanctification des hommes.
L’Esprit Saint est l’amour qui passe réciproquement du Père au Fils et, depuis la Pentecôte, du Père et du Fils aux hommes.

Et nous, quand recevons-nous l’Esprit Saint ?

Lors de notre baptême, par la grâce, l’Esprit Saint, avec le Père et le Fils, vient habiter notre âme. Et pour autant que notre âme soit en grâce, l’Esprit Saint y demeure. « Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » (1 Cor 3, 16) et encore : « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes » (1 Cor 6, 19).

Et le jour de notre confirmation l’Esprit Saint nous est donné d’une façon spéciale. La confirmation apporte une présence nouvelle de l’Esprit Saint et ses dons nous donnent le courage d’être témoins du Christ. La confirmation fait parvenir notre foi à une plus grande maturité, en nous faisant mieux reconnaître et mieux accueillir le Royaume des cieux, en nous entraînant encore plus à devenir des saints. L´Esprit Saint nous donne d’agir, de nous comporter en fils, de nous situer à l´égard de Dieu comme du vrai Père ; il fait grandir en nous la disponibilité à son inspiration afin de mieux connaître et aimer Dieu.

Quelle est l’œuvre du Saint Esprit en nous ?

C’est l’œuvre de la sanctification. En concret, c’est ce que décrit saint Paul dans sa lettre aux Galates : « les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair… On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche, idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme, envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui commettent de telles actions ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu. Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi… Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit ». L’Esprit Saint nous vient donc en aide afin de pouvoir combattre le péché aussi bien que l’œuvre du péché en nous. En effet, Dieu ne peut pas cohabiter avec le péché. « Les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair  ». C’est la réalité que l’on constate au quotidien.
Le secours de l’Esprit nous est même nécessaire afin de faire une prière que Dieu puisse exaucer : «  L’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables. Et Dieu, qui scrute les cœurs, connaît les intentions de l’Esprit puisque c’est selon Dieu que l’Esprit intercède pour les fidèles » (Rom 8, 26-27). C’est Lui qui nous donne d’appeler Dieu « Abba », « Père ».

Enfin, suivant l’enseignement des saints, il faut dire que la Vierge Marie attire sur ses enfants l’Esprit Saint. Le jour de la Pentecôte la Vierge Très Sainte, la “comblée de grâce” , celle qui a conçu par le Saint-Esprit, était là, au milieu des disciples. Etant la Vierge Marie l’épouse de l’Esprit Saint, « quand Il la trouve dans une âme, affirme Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, il y vole, il y entre pleinement, il se communique à cette âme abondamment et autant qu’elle donne place à son Épouse ».

Prions la Vierge Marie qu’elle vienne habiter dans nos cœurs, afin que par elle nous soyons aussi remplis de l’Esprit Saint et de ses dons.

Ainsi soit-il.










 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr