Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

En effet, ta charité m’a déjà apporté
beaucoup de joie et de réconfort,
car grâce à toi, frère,
les cœurs des fidèles ont trouvé du repos.

Phm1.07

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Soutenir ce projet nouveaux articles
Accueil du site > Se former et annoncer > Observatoire sociopolitique > Actualités > Handicap et fin de vie : quel accompagnement de la famille ?

Handicap et fin de vie : quel accompagnement de la famille ?

Deuxièmes Assises de l’Observatoire socio-politique diocésain

  Publié le mercredi 11 juillet 2007 , par Observatoire socio-politique diocésain

Le samedi 17 novembre 2007, à La Castille (La Crau - Var) sont organisées les deuxièmes Assises de l’Observatoire socio-politique Diocésain. Le thème de la journée "Quel avenir pour la famille humaine ?"
Présentation du thème d’un des forums : "Handicap et fin de vie : quel accompagnement de la famille ?"
Ce forum est organisé par la commission "Bioéthique et vie humaine".


Nos sociétés sécularisées sont indéniablement marquées par la tentation récurrente de dépénaliser l’euthanasie comme en témoignent les législations dans certains pays européens proches, ou la multiplication, en France, des affaires orchestrées par le lobby du droit à la mort.

Notre culture a inventé comme une sorte de nouvelle catégorie d’êtres humains : le mourant. Sorte d’intouchable occidental que l’on répugne à approcher, qu’on abandonne à sa solitude, il est écarté de la communauté des vivants. Les Français meurent de plus en plus seuls et en institutions, la mort étant gérée massivement par l’Etat et sa médecine. Cette mort est aujourd’hui hors de la scène de notre humanité commune. Devant ce déni de la mort, la famille est désemparée, ne sachant plus comment accompagner son parent de vie à trépas.

Pourtant, au chevet du mourant, une autre sollicitude est à retrouver avec les soignants, la famille et le malade : celle de la compassion authentique qui ne se dérobe pas devant la vulnérabilité d’autrui. Si l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie sont les deux expressions délétères d’un fantasme de maîtrise toute-puissante de la mort, l’accompagnement inconditionnel de la fragilité et de la souffrance humaines est le chemin libérateur qui s’ouvre devant nous. Notre vocation chrétienne et humaine est de s’y engager.

Pierre-Olivier Arduin – responsable de la commission "Bioéthique et vie humaine"











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Handicap-et-fin-de-vie-quel.html