Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Auteur d’une Liturgie des Enfants


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls

Fête de l’Ascension, année B

  Publié le jeudi 17 mai 2012 , par Chantal de la Motte

Fiche de liturgie pour le jeudi 17 mai 2012







Accueil
Nous faisons ensemble un signe de croix. Chaque enfant peut dire son prénom pour se présenter et pour se mettre en présence de Dieu. Jésus est là avec les enfants, comme avec leurs parents qui sont dans l’église. Nous écoutons la même Parole de Dieu que les parents, et que tous les hommes du monde entier aujourd’hui. Lire l’Evangile dans un missel plutôt que sur une feuille volante. Les enfants peuvent venir en procession embrasser la Parole (le livre ouvert) après la proclamation de l’Evangile, en chantant (par exemple « Que vive mon âme à te louer ! »)

Rappel du temps liturgique
Depuis le jour de Pâques jusqu’à celui de l’Ascension, Jésus est apparu de nombreuses fois aux disciples. Aujourd’hui, il disparaît aux yeux de ses proches, ce qui est signifié par l’extinction du cierge pascal.

Proclamation de l’Evangile
Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (16, 15-20)
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres :
« Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ; ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout la Bonne nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Pistes de réflexions
« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. » La fête de l’Ascension, c’est la fin de la présence visible de Jésus sur notre terre. Jésus n’est plus présent physiquement auprès de ses proches, pour être pleinement présent auprès de tous les hommes de tous les temps. L’Ascension marque la fin de l’Evangile, la Pentecôte est relatée au début des Actes des apôtres.
« Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. » Avant son départ vers le Père, son « encielement », Jésus envoie ses apôtres en mission pour continuer l’annonce de la bonne nouvelle. Nous verrons dans dix jours, le jour de la fête de la Pentecôte, que le départ de Jésus est davantage le début d’une histoire que la fin : c’est l’histoire chrétienne que nous vivons encore aujourd’hui grâce au Saint Esprit.
« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. » La seule condition pour être sauvé, c’est de croire à la bonne nouvelle. Mais Dieu nous laisse libre et si nous refusons la foi, nous nous condamnons nous-mêmes.
A l’Ascension, Jésus nous ouvre le Ciel et nous y prépare une place : car le vrai but de notre vie, c’est d’arriver au Ciel. C’est pourquoi nous devons nous y préparer dès maintenant. Pour cela, Jésus ne nous demande pas d’accomplir des exploits mais de croire en son amour. Comme nous sommes tous appelés à la sainteté, mettons-nous à l’école des saints.
Sainte Thérèse de Lisieux ne se sentait pas la force de monter avec ses propres forces un escalier difficile pour monter vers Dieu. Alors elle a une idée : prendre l’ascenseur ! Elle s’est laissée porter dans la main de Dieu et est montée encore plus vite au ciel !
Saint Jean-Marie Vianney, quand on lui demandait « qu’est-ce que la sainteté ? » répondait : « dire oui ».
Même les enfants peuvent être déjà des saints : Jacinthe et François de Fatima, Anne de Guigné et bien d’autres encore.

Activité
On peut choisir une vie de saint, accompagnée d’une parole ou d’une image à donner aux enfants.
Coloriage du dessin.

« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel. » Marc 16, 19.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Fete-de-l-Ascension-annee-B.html