Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Connaître ma vocation > Devenir prêtre ? > Dieu m’appelle-t’il à être prêtre ?

Dieu m’appelle-t’il à être prêtre ?

  Publié le mercredi 26 novembre 2003 , par Père Arnaud Adrien

"Est-ce que Dieu ne m’appellerait pas à être prêtre ?"
Cette question place celui à qui elle est adressée devant la liberté irrécusable d’un choix.

Elle ouvre la porte d’un dialogue permanent avec Dieu, en sachant que l’Eglise aura son mot à dire pour authentifier l’appel.

Hélas, tant de jeunes gens autour de nous ne se poseront jamais la question de l’appel. Peut-être parce que personne n’a eu l’audace de la lui faire entendre ! Pourquoi tant de chrétiens qui réclament des prêtres, n’ont-ils pas le courage de transmettre clairement cet appel dans leur cercle familial et auprès des jeunes qu’ils côtoient ? Par pudeur ? Par insouciance ?


La joie d’être prêtre

Certains jeunes, au détour d’un témoignage ou au sortir d’une expérience spirituelle n’ont pas pris le temps ou la précaution de s’appesantir sur cette interrogation : "Pourquoi pas moi ?" Ils en sont restés là. Peut-être en garderont-ils toute leur vie comme un remords ou une nostalgie !

Dieu ne cesse d’appeler

Il n’est pas avare de ses dons. Sa générosité est sans limite. Le sacerdoce est un des dons, puisqu’il est confié à son Eglise pour faire naître le peuple chrétien, le nourrir de ses sacrements, le servir par sa charité pastorale, lui faire partager la Parole de Dieu, le garder dans la communion de l’amour, le faire grandir dans la sainteté.

Dans un contexte de raréfaction des vocations sacerdotales, où l’on passe de près de 50 000 prêtres en France il y a 50 ans à une situation où, d’ici 3 ou 4 ans, il n’y aura que 5 000 prêtres en exercice, la réouverture du séminaire diocésain de la Castille il y a 20 ans, a constitué un défi mais aussi un geste prophétique pour notre Eglise. Des jeunes, laissant leur vie professionnelle ou leurs études, s’y livrent au jugement de l’Eglise et se forment dans la perspective du ministère ordonné. La responsabilité de chacun de nous est d’aider par notre prière, notre soutien financier, grâce à l’estime que nous leur accordons, ceux qui ont tout quitté pour suivre le Christ et le servir en chacun de leurs frères.

Il est toujours difficile de répondre à l’appel, d’aller jusqu’au bout de ce qu’il implique, de désarmer ses résistances. On a peur de se tromper, de se rendre malheureux et de rendre ainsi les autres malheureux. L’Eglise a la mission et la grâce d’aider à trouver la juste réponse.

L’Eglise appelle des êtres pécheurs, divisés, hésitants. Il en a toujours été ainsi. Et c’est même sa raison d’être. C’est avec des pécheurs que l’Eglise fait des saints.

Ces jeunes hommes qui se préparent à La Castille sont en réalité l’avenir de notre Eglise, le fruit de sa prière et de sa fécondité, et les garants pour les futures générations que le Christ vaut la peine d’être suivi et servi.











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Dieu-m-appelle-t-il-a-etre-pretre.html