Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.

Saint Marc (chapitre 10, verset 43)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var


Accueil du site > Eglise du Var Paroisses > Paroisses > Toulon - Sacré-Coeur > Actualités > Cyrielle témoigne de sa participation aux JMJ de Sydney

Cyrielle témoigne de sa participation aux JMJ de Sydney

  Publié le lundi 21 juillet 2008 , par Françoise Girard

Cyrielle a suivi les JMJ de Sydney avec deux autres jeunes filles de la paroisse du Sacré-Coeur de Toulon : Clotilde et Lucile.

Très soutenues, spirituellement et financièrement par toute la communauté paroissiale, Cyrielle vous livre son témoignage dès la fin de ces JMJ.

Béni sois-tu Seigneur, pour tant de merveilles !


Les JMJ se sont terminées hier dimanche après 4 jours de joie, de rires, d’émotions, de prières et de spiritualité. Nous sommes partis de Melbourne lundi 14 juillet en bus et l’ambiance à la gare routière était déjà très chaude : beaucoup de Francais mais aussi d’autres groupes du monde qui chantaient ensemble et criaient leur joie d’arriver bientôt à Sydney. Le voyage était assez long (partis vers 10h, arrivés à minuit) mais l’organisation australienne était super et nous avons pu trouver à chaque arrêt des toilettes, de quoi manger et même un endroit pour célébrer la messe.

Puis, tout s’est enchaîné très vite voire trop vite. La messe d’ouverture de mardi était très forte avec des centaines de milliers de personnes : nous avons pu nous rendre compte de l’ampleur de l’événement. L’évêque de Sydney a fait une très belle homélie, nous poussant, nous les jeunes, à nous mettre à fond dans ces quatre jours, spirituellement parlant mais aussi avec joie et partage. Beaucoup d’entre-nous ont été touchés par cette messe qui marquait décidément bien le début de ces journées mondiales de la jeunesse.

JPEG - 104.6 ko
Vous connaissez Cyrielle, Lucile et Clotilde ? Recherchez-les !

Le lendemain, nous avons passés la journée à Sydney où il y avait beaucoup d’activités proposées et nous sommes particulièrement allés à la cathédrale Ste Mary. Le pape a dit que les pèlerins des JMJ qui allaient prier dans cette cathédrale, recevraient l’indulgence plénière (en priant aussi pour le pape et ses intentions et en recevant le sacrement de l’eucharistie et de la réconciliation).

Le jour suivant (jeudi 17 juillet), nous avons accueillis le pape avec les centaines de milliers de pèlerins présents. Nous avons eu la chance d’être placés tout devant, en face du podium et nous avons donc pu voir le saint père directement. C’était encore un moment très fort d’émotions : tant de joie de voir le souverain pontife dans la foule et un message d’accueil qui nous a particulièrement touché, d’autant plus que Benoit XVI parle très bien le Français !

JPEG - 126.9 ko
Sydney, cosmopolite

Puis, il y a eu le chemin de croix vendredi, avec une très belle mise en scène de la part des Australiens. Encore un grand moment même si le froid se faisait plutôt sentir.

Enfin, est venu le moment tant attendu : le samedi. Nous avons décidé d’être de réels pèlerins en marche vers notre but. Cependant, notre groupe connaissant quelques difficultés physiques, nous nous sommes partagés en deux groupes avec des distances différentes mais la démarche de foi était la même. Un vrai pèlerinage, avec des pauses pour prier le Saint-Esprit afin qu’il nous envoie ses sept dons : force, intelligence, science, conseil, piété, crainte et sagesse.

JPEG - 102.9 ko
Cyrielle pendant la nuit à Randwick bien protégée

Nous sommes arrivés à Randwick, le lieu du rassemblement au cours de l’après-midi. Après installation, nous avons pu découvrir et nous recueillir dans les chapelles d’adoration spécialement mises en place pour l’occasion. C’était aussi très émouvant "d’entendre" le silence dans ces chapelles alors qu’à l’’exterieur, quelques mètres plus loin, tout le monde chantait, criait et qu’il y avait des animations sur la scène. On pouvait sentir et ressentir un immense respect, beaucoup d’admiration et comme je l’ai déjà dit, de recueillement. Les gens parfois n’osaient pas rentrés et restaient sur le pas de la porte et cela était aussi très touchant. La veillée avec le pape fut très intense. Des centaines de milliers de jeunes agenouillés pour l’adoration, silencieux lors de la "catéchèse" du pape, émerveillés d’être là, ou tout simplement joyeux et accueillants. Le pape en a touché plus d’un, le Saint Esprit a soufflé sur nous lors de cette soirée et personne n’en sera sorti indifférent.

JPEG - 148.2 ko
Randwick au petit matin après la nuit à la belle étoile

Après une nuit plutôt animée par des chants et des danses de jeunes qui se sont mélangés et une nuit, il faut l’avouer, froide, la messe avec Benoît XVI est venue clôturer ces 4 jours de folie. Une messe où certains ont eu le privilège et la joie d’être confirmés par le Saint Père. Un message encore très riche et surtout des excuses de la part de l’Eglise pour les crimes et abus commis par celle-ci ou ses représentants notamment en Australie. Il faut savoir qu’il y avait des dizaines de personnes qui protestaient contre l’Eglise et ses prêtres pour des abus sexuels sur des enfants. On ne les a cependant pas beaucoup entendus (pour ma part pas du tout, j’ai juste lu cela dans les journaux ce matin) et il n’y a pas eu d’incident à ce propos. Le message plus directement adressé aux jeunes, celui d’être des témoins du Christ malgré les difficultés, malgré une société devenant toujours plus basée sur le virtuel, la rapidité et le visionnel et même parfois dans une société plutôt anti-cléricale a été entendu. L’Esprit-Saint que nous recevons avec ses dons, même si nous ne pouvons le voir, nous le reconnaîtrons a travers des signes aussi nombreux qu’il y a d’individus.

Personnellement, j’ai vécu ces JMJ d’une manière toute différente que les précédentes à Cologne. Peut être, est-ce que j’ai grandi entre temps (de 16 à 19 ans, la différence peut-être flagrante) mais j’ai vraiment été touchée et c’était pour moi comme "un retour aux sources". La joie sur les visages de tant de jeunes, des mots bien choisis durant les catéchèses (chaque jours pendant les JMJ par des évêques et même par le cardinal André Vingt-Trois, des moments d’adoration et de prières émouvants...

Tout ce qu’il me fallait pour revenir transformée de ces JMJ : heureuse et souriante et essayant de prendre davantage sur soi pour ne partager que le meilleur. Est-ce déjà l’action du Saint-Esprit ?

Je conclurai en partageant avec vous les témoignages de trois personnes qui se résument très rapidement. Kévin, jeune qui a passé la vingtaine, était venu aux JMJ poussé par un ami parce qu’il doutait. Quand un jeune lui a demandé de parler des JMJ à la camera il a dit : "c’est très fort [...] je pense que je vais me convertir". Une grande joie a rempli les coeurs des jeunes qui ont entendu cela. De même, deux jeunes filles, Gaëlle et Chloé, deux cousines venues aux JMJ poussées par leur grand-mère ont avoué que finalement elles étaient heureuses d’être là, que c’était une belle expérience et quand on leur demande si elles seront avec nous aux prochaines JMJ, elles nous répondent après une légère hésitation "cela demande réflexion mais pourquoi pas !"

Les JMJ sont terminées mais nous poursuivons encore quelques jours l’aventure ! Nous quitterons mardi soir Sydney en direction de Singapour !

Nous prions bien pour vous ! Merci pour ce que vous nous avez permis de vivre !

A bientôt en direct de Madrid !!!


Ecoutez le témoignage de plusieurs jeunes qui ont participé aux JMJ : après 1m30 d’écoute, vous reconnaîtrez Clotilde avec sa voix tout éraillée. Elle raconte comment elle a trouvé la paix : béni soit notre Seigneur !

MP3 - 1.6 Mo
Le témoignage sonore des jeunes du diocèse de Fréjus-Toulon






Cliquer sur les doubles flêches pour écouter les fichiers joints :
 Le témoignage sonore des jeunes du diocèse de Fréjus-Toulon

téléchargez les piéces jointes de cet article
Le témoignage sonore des jeunes du diocèse de Fréjus-Toulon [MP3 - 1.6 Mo]



Merci à Cyrielle de la paroisse du Sacré-Coeur à Toulon !

 



 

Conception et développement : bonnenouvelle.fr