Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire".

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Délégué épiscopal à l’information et à la communication (jusque janvier 2018)


devenir prêtre faire un don

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Evangile

-


nouveaux articles

nouveaux articles la foi pour les nuls
Accueil du site > Actualités > Archives > Campagne de secours de l’Ile Robinson Crusoe, Chili

Campagne de secours de l’Ile Robinson Crusoe, Chili

Fraternité Saint Joseph le Gardien

  Publié le jeudi 18 mars 2010 , par Yann de Rauglaudre

Le 27 février 2010, à 3h34 du matin, heure locale, un séisme de 8,8 Mw selon le Service géologique des Etats-Unis à secoué la zone centre-sud du Chili. L’épicentre se trouvait dans la côte et à 47,4 kilomètres de profondeur sous la terre. Le séisme a duré à peu prés 2 minutes et 45 secondes. Il a été perçu dans une grande partie du cône Sud de l’Amérique avec différentes intensités.


Il y a eu près de 800 morts. Autour de 2 millions de personnes ont été touchées par ce drame.

Le séisme a été considéré comme le second plus fort dans l’histoire du pays et un des 5 plus forts enregistrés par l’humanité. Il est seulement dépassé par le tremblement de terre de 1960 qui était d’une magnitude de 9,5.

Le séisme chilien a été de 31 fois plus fort que celui de Haiti un mois auparavant. En raison de la localisation dans la mer de l’épicentre et sa proximité à la côte, une grand partie des ravages on été occasionnés par le tsunami associé au séisme sur les villes de la côte.

JPEG - 10.4 ko
Iles du Pacific

Une des zones les plus affectées sont les îles du Chili et en particulier l’archipel de Juan Fernández. Cet archipel n’a pas ressenti le séisme, car il se trouve à 600 km de la côte chilienne, mais une heure après le séisme, le tsunami a frappé les îles avec de vagues jusqu’à 15 mètres de hauteur. Le niveau de la mer est monté avec rapidité de 300 mètres et il a couvert la moitié du village de San Juan Baptista. Il y a eu 8 morts et 15 disparus.

JPEG - 13.3 ko
San Juan Bautista après le tsunami

L’île Robinson Crusoe, précédemment connue comme Más a Tierra, est la plus grande île de l’archipel Juan Fernández (Chili), situé à 674 kilomètres à l’Ouest des côtes sud-américaines dans le Pacifique Sud. L’archipel est composé de trois îles : l’île Robinson Crusoe, l’île Alejandro Selkirk et l’îlot Santa Clara.

L’île a un relief montagneux, formé par d’anciennes coulées de lave qui se sont superposées lors des nombreux épisodes volcaniques qu’a connu l’île. Le point culminant de l’île se situe à 916 mètres au-dessus du niveau de la mer, à El Yunque. Une érosion intense a donné naissance à des vallées profondes aux parois escarpées. Dans le Sud-ouest, on trouve une étroite péninsule, le Cordon Escarpado. L’îlot de Santa Clara est situé à 1,5 kilomètre au Sud de l’île. L’Ouest de l’île est moins élevé et plus sec que le reste de l’île.

C’est sur cette île que le marin écossais Alexandre Selkirk fut débarqué, en 1704, et qu’il vécut dans une solitude absolue pendant quatre ans et quatre mois. L’histoire de ce marin inspira Daniel Defoe dans l’écriture de son roman mondialement connu, Robinson Crusoe. Aussi pour rendre hommage à l’homme et au roman qu’il inspira, le gouvernement chilien décida de renommer l’île en 1966 et de lui donner son nom actuel.

JPEG - 11 ko
Avant le Tsunami

Depuis 1977, ces îles, réserves mondiales de biosphère, sont considérée d’intérêt scientifique majeur en raison des espèces endémiques de flore et de faune (101 des 146 espèces natives de l’île sont endémiques). Le colibri rouge en est l’emblème. Seule l’île Robinson Crusoe est peuplée par 500 à 600 habitants vivant dans le village de San Juan Baptista. Les habitants dépendent surtout de la pêche à la langouste de Juan Fernandez ; l’île est tout de même équipée de quelques véhicules, elle dispose d’une connexion à internet par satellite, et de relais de télévision.

Les touristes, sont quelques centaines chaque année à venir visiter l’île. La plongée sous-marine notamment attire de plus en plus d’amateurs, et en particulier pour voir l’épave du croiseur allemand SMS Dresden, qui fut coulé dans la baie de Cumberland pendant la Première Guerre mondiale.

Envoyez vos dons

Le gouvernement régional de Valparaiso a remis à la Banque de la Solidarité Manus Christi l’assistance dans la collecte des dons pour l’archipel.

Manus Christi est une institution qui développe stratégies et actions de promotion sociale. Elle est dirigée par les religieux de la Fraternité de Saint Joseph le Gardien, communauté missionnaire née au Chili et présente dans le diocèse de Fréjus-Toulon.

Les frères qui sont au Chili et ceux des Etats-Unis et de la France se sont mis au travail pour répondre à la demande du gouvernement régional de Valparaiso pour secourir les habitants de l’île Robinson Crusoe.

Avec un groupe de volontaires, ils sont en train de collecter des aliments à la sortie des supermarchés, ils annoncent leurs campagnes à la radio et par d’autres moyens de communication, ils organisent des activités pour récolter des fonds et ils appellent « porte à porte » la générosité des gens.

Tout don que vous pourrez faire est très utile. Nous prierons pour tous ceux qui nous aideront et ils resteront dans l’histoire de cette petite île du Pacifique.

Pour faire des dons :
Banque : Banco de Crédito e Inversiones
Code SWIFT : CREDCLRM
Compte courant n° : 15123456
Nom : Asociación de Ayuda San Martin de Porres.
Adresse de la banque : Arturo Prat 801, Valparaiso, Chile.

JPEG - 19.9 ko
Après le Tsunami










 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Campagne-de-secours-de-l-Ile.html