Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

En effet, ta charité m’a déjà apporté
beaucoup de joie et de réconfort,
car grâce à toi, frère,
les cœurs des fidèles ont trouvé du repos.

Phm1.07

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Soutenir ce projet nouveaux articles
Accueil du site > Se former et annoncer > Observatoire sociopolitique > Actualités > Argumentation rationnelle contre la reconnaissance juridique des unions (...)

Argumentation rationnelle contre la reconnaissance juridique des unions homosexuelles

  Publié le lundi 1er octobre 2012

La loi ne peut s’opposer aux principes de la raison. Il n’existe que des hommes et des femmes qui se marient, conçoivent, éduquent ou adoptent des enfants. Ceux-ci ont besoin de la figure du père et de la mère, pour se développer de façon cohérente : seuls un homme et une femme peuvent constituer une famille et concevoir un enfant.


D’après la Note de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi du 3 juin 2003

1) Dévaluation du mariage. La loi ne peut s’opposer aux principes de la raison. Il n’existe que des hommes et des femmes qui se marient, conçoivent, éduquent ou adoptent des enfants. Ceux-ci ont besoin de la figure du père et de la mère, pour se développer de façon cohérente : seuls un homme et une femme peuvent constituer une famille et concevoir un enfant.

Reconnaître légalement le mariage entre deux personnes de sexe identique est contraire à la raison et au bien commun : il faut protéger le mariage contre cette dérive. « Légaliser ces unions, c’est manquer au devoir de promouvoir le mariage, institution essentielle au bien commun. » 6 L’homosexualité est un fait privé qui ne peut être source de lien social ; elle ne peut devenir une norme.

2) Atteinte aux droits de l’enfant. Les relations sexuelles homosexuelles sont infécondes par nature. Elles ne représentent pas l’avenir de la société comme le couple fondé entre un homme et une femme. Les enfants qui pourraient être adoptés dans ces unions risquent d’être instrumentalisés pour satisfaire, chez les homosexuels, le désir d’être reconnus par la société et le besoin de se sentir valorisés dans leur mal-être. Ce serait leur faire violence. « L’absence de la bipolarité sexuelle crée des obstacles à la croissance normale des enfants (…) et à leur plein développement humain. Cette pratique serait en contradiction ouverte avec le principe, reconnu également par la Convention internationale de l’ONU sur les droits de l’enfant, selon lequel l’intérêt supérieur, à défendre dans tous les cas, est celui de l’enfant, la partie la plus faible et sans défense. » 7 Le chanteur Elton John a confié ses peurs pour son fils Zachary : Cela va lui fendre le cœur de grandir et d’apprendre qu’il n’a pas de maman.

3) Altération de la cohésion sociale. « La société doit sa survivance à la famille fondée sur le mariage. Par la reconnaissance juridique des unions homosexuelles, le mariage perdrait sa référence légale essentielle par rapport aux facteurs liés à l’hétérosexualité, comme par exemple le devoir de procréation et d’éducation. Si, du point de vue juridique, le mariage entre deux personnes de sexe différent était considéré seulement comme une des formes de mariage possible, l’idée de mariage subirait un changement radical, et ce, au détriment grave du bien commun. » L’homosexualité n’est pas à l’origine du sens du couple, du mariage, de la vie conjugale et de la famille. Il n’est pas discriminant de rappeler que seuls un homme et une femme se marient.

L’homosexualité ne participe pas au bien de du développement de la personne et de la société. Elle n’a pas à être reconnue par des lois spécifiques. La reconnaissance des unions homosexuelles est nuisible pour le lien social, qui ne peut être édifié sur les tendances sexuelles. « Les unions homosexuelles ne remplissent pas les tâches pour lesquelles le mariage et la famille méritent une reconnaissance spécifique et qualifiée. »

4) Injustice envers les couples mariés. « Le droit civil confère aux couples mariés une reconnaissance institutionnelle parce qu’ils remplissent le rôle de garantir la suite des générations et sont donc d’un intérêt public majeur. » 9 Le mariage témoigne du sens de l’engagement des citoyens dans la société. Il apporte la sécurité en assurant la lisibilité de la filiation et de la parenté. Il est normal que la société lui accorde une attention spéciale, plus qu’aux unions homosexuelles qui ne jouent pas ce rôle en faveur du bien commun.







Picto adresse postaleObservatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon CS 30518 - 68 impasse de Beaulieu F-83041 TOULON CEDEX 9
- www.osp-frejus-toulon.fr
-  observatoire@diocese-frejus-toulon.com
-  06 52 17 37 76

 




 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Argumentation-rationnelle-contre.html