Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var




Allons à Rome, voir Pierre !

Monseigneur Joseph Madec, évêque émérite du diocèse de Fréjus-Toulon

  Publié le lundi 30 juillet 2007 , par Françoise Girard

Le mensuel Eglise de Fréjus-Toulon consacre le dossier du numéro 110 d’août-septembre 2007 à la diaconie.

C’est l’occasion pour monseigneur Joseph Madec de signer l’éditorial de ce numéro.


La Diaconie du Var organise un pèlerinage à Rome du 2 au 7 novembre 2007. Si Dieu me prête vie et santé, j’aurai la joie d’être l’un de ces pèlerins : ce sera pour moi l’occasion de fraternelles retrouvailles. Car cette Diaconie, lancée par mgr Barthe le 31 mai 1982, juste un an avant mon arrivée à Toulon, m’a fortement interpellé tout au long de mon épiscopat : elle m’a incité à vivre concrètement cette phrase de Jésus rapportée au chapitre 25 de l’évangile selon saint Matthieu :

"Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait" (Matthieu 25, 40).

Je me souviens de ce soir où Gilles Rebêche, tout jeune diacre, me présenta la petite équipe "Domensa" alors noyau de la Diaconie. Il me raconta aussi ce qui s’était passé dans la cité du Fort Rouge... Peu de temps après, je reçus la visite de monsieur Renard, président diocésain du Secours catholique. Il m’exposa les conséquences de la fermeture de la "soupe populaire" à Toulon et me priait d’inviter les associations caritatives de la ville autour d’une table, à l’évêché, afin de chercher une solution à ce problème. Au cours de cette rencontre, tout le monde fut d’accord pour "faire quelque chose" et l’on désigna Gilles Rebêche pour piloter la recherche. Ce fut le point de départ du restaurant social. Mais lorsque, au terme d’un an de fonctionnement provisoire, on voulut acheter un ancien garde-meuble à saint-Jean-du-Var pour y établir ce restaurant, il n’y eut pas beaucoup de volontaires pour avancer la somme requise. Après quelque hésitation, l’économe diocésain accepta de faire le sacrifice. Si, en 1984, j’ai donné à la Diaconie un statut canonique, c’est en effet pour que le diocèse soit partie prenante des engagements de la Diaconie.

Après Jéricho, c’est tout un foisonnement de réalisations que la Diaconie va inventer pour venir en aide aux personnes en difficulté. Vous pouvez en lire le développement rapide et varié dans la brochure "Solidaires au risque de l’évangile" publiée pour le vingtième anniversaire de la Diaconie. Je fus un témoin surpris et émerveillé de ce foisonnement. Notre Eglise, que d’aucuns estiment moribonde, a bien des tours dans son sac quand elle s’efforce de mettre en œuvre la charité du Christ. Car la Diaconie n’est pas seulement un organisme philanthropique, elle a une spiritualité et cette spiritualité s’inspire de l’évangile. C’est pour garder ce cap de l’évangile qu’a été créée la "Fraternité saint Laurent" dont les membres prononcent souvent cette prière de la Diaconie :

"Accueille, Seigneur, en ce jour mon désir de te servir. Ta grâce me suffit. Je ne demande rien d’autre afin de vivre selon ton Evangile, uni à toutes celles et ceux qui, dans la Diaconie de ton Eglise, cherchent à faire ta volonté".

Ce fut une grande joie pour moi de recevoir chaque 31 mai les engagements des membres de la Fraternité saint Laurent. La Diaconie du Var a aussi le souci de la vie spirituelle des "accueillis". A Jéricho, un oratoire offre un lieu de prière à tous ceux qui veulent se recueillir. Des pèlerinages leur permettent de retrouver leurs racines chrétiennes. Bien souvent j’ai entendu de la bouche d’accueillis cette profession de foi : "Moi aussi je suis baptisé !". Je garde un souvenir ému de ce pèlerinage à Lourdes, en 1999, où 400 "pauvres" et leurs accompagnateurs ont médité l’évangile de Bar Timée : "Confiance, lève-toi, Il t’appelle !". Ce pèlerinage à Lourdes eut une suite : la création de "Massabielle", aumônerie des sans-abris.

Et voilà que la Diaconie se prépare à conduire ses pèlerins vers la Ville Eternelle, auprès de Pierre. Que nos cœurs s’y préparent par la prière et dans la joie de nous revoir !











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/Allons-a-Rome-voir-Pierre.html