Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 37)

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Actualités > Archives > Consécration à Saint Joseph > 2ème jour : Saint Joseph, homme juste, serviteur fidèle

2ème jour : Saint Joseph, homme juste, serviteur fidèle

  Publié le lundi 6 février 2012 , par Yann de Rauglaudre

Votre Père céleste sait ce dont vous avez besoin. Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. (Mt 6, 32-33)


Psaume 1

Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants, +
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, *
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, +
qui donne du fruit en son temps, *
et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu’il entreprend réussira,
tel n’est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille balayée par le vent : +
au jugement, les méchants ne se lèveront pas, *
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

Lecture - Ro 4, 18-25

Espérant contre toute espérance, Abraham a cru, et ainsi il est devenu le père d’un grand nombre de peuples, selon la parole du Seigneur : Vois quelle descendance tu auras ! Il n’a pas faibli dans la foi : cet homme presque centenaire savait bien que Sara et lui étaient trop vieux pour avoir des enfants ; mais, devant la promesse de Dieu, il ne tomba pas dans le doute et l’incrédulité : il trouva sa force dans la foi et rendit gloire à Dieu, car il était pleinement convaincu que Dieu a la puissance d’accomplir ce qu’il a promis. Et, comme le dit l’Écriture : En raison de sa foi, Dieu a estimé qu’il était juste. En parlant ainsi de la foi d’Abraham, l’Écriture ne parle pas seulement de lui, mais aussi de nous ; car Dieu nous estimera justes, puisque nous croyons en lui, qui a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur, livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

Méditation

Jean Paul II - Angélus du 17 mars 2002
"La discrétion extrême avec laquelle Joseph accomplit le rôle que Dieu lui avait confié met encore davantage en évidence sa foi, qui consista à se placer toujours à l’écoute du Seigneur, en cherchant à comprendre sa volonté, afin d’obéir à celle-ci de tout son coeur et de toutes ses forces. C’est pourquoi l’Evangile le définit comme un homme "juste" (Mt 1, 19). En effet, le juste est une personne qui prie, qui vit de la foi et qui cherche à accomplir le bien en chaque circonstance concrète de la vie. "

Jean Paul II - Redemptoris Custos 17
Au cours de sa vie, qui fut un pèlerinage dans la foi, Joseph, comme Marie, resta jusqu’au bout fidèle à l’appel de Dieu. La vie de Marie consista à accomplir à fond le premier fiat prononcé au moment de l’Annonciation, tandis que Joseph, comme on l’a dit, ne proféra aucune parole lors de son "annonciation" : il "fit" simplement "ce que l’Ange du Seigneur lui avait prescrit" (Mt 1, 24). Et ce premier "il fit" devint le commencement du "chemin de Joseph". Le long de ce chemin, les Évangiles ne mentionnent aucune parole dite par lui. Mais le silence de Joseph a une portée particulière : grâce à lui, on peut saisir pleinement la vérité contenue dans le jugement que l’Évangile émet sur Joseph : le "juste" (Mt 1, 19). Il faut savoir lire cette vérité car en elle est contenu l’un des témoignages les plus importants sur l’homme et sur sa vocation. Au cours des générations, l’Église lit ce témoignage d’une manière toujours plus attentive et plus consciente, comme si elle tirait du trésor de cette figure insigne "du neuf et du vieux" (Mt 13, 52).

Jean Paul II - Audience générale, 19 mars 2003
Le mot "juste" évoque sa rectitude morale, son attachement sincère à la pratique de la loi et l’attitude de totale ouverture à la volonté du Père céleste. Même dans les moments difficiles et parfois dramatiques, l’humble charpentier de Nazareth ne s’arroge jamais le droit de mettre en discussion le projet de Dieu. Il attend l’appel d’En-Haut et, en silence, il respecte le mystère, se laissant guider par le Seigneur. Une fois sa tâche reçue, il l’exécute avec une responsabilité docile : il écoute l’ange avec attention lorsqu’il s’agit de prendre la Vierge de Nazareth comme épouse (cf. Mt 1, 18-25), lors de la fuite en Egypte (cf. Mt 2, 13-15) et du retour en Israël (cf. Ibid. 2, 19-23). Les évangélistes le décrivent en quelques lignes, mais de façon significative, comme le gardien plein de sollicitude de Jésus, époux attentif et fidèle, qui exerce l’autorité familiale dans une attitude constante de service. Les Ecritures Saintes ne nous racontent rien d’autre à son propos, mais dans ce silence est contenu le style même de sa mission : une existence vécue dans la grisaille de la vie quotidienne, mais avec une foi assurée dans la Providence.

Benoît XVI - Homélie 19 mars 2009, Yaoundé
L’Ange avait dit à Joseph : "Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse" (Mt 1, 20) et c’est exactement ce qu’il a fait : "Il fit ce que l’Ange du Seigneur lui avait prescrit" (Mt 1, 24). Pourquoi saint Matthieu a-t-il tenu à noter cette fidélité aux paroles reçues du messager de Dieu, sinon pour nous inviter à imiter cette fidélité pleine d’amour ?

La lecture du livre de Samuel ne parle pas explicitement de saint Joseph, mais elle nous apprend beaucoup de choses sur lui. Le prophète Nathan va dire à David, sur l’ordre de Dieu lui-même : "Je te donnerai un successeur dans ta descendance" (2 S 7, 12). David doit accepter de mourir sans voir la réalisation de cette promesse, qui s’accomplira "quand [sa] vie sera achevée" et qu’il reposera "auprès de [ses] pères". Ainsi, nous voyons qu’un des vœux les plus chers de l’homme, celui d’être le témoin de la fécondité de son action, n’est pas toujours exaucé par Dieu. Je pense à ceux parmi vous qui sont pères et mères de famille : ils ont très légitimement le désir de donner le meilleur d’eux-mêmes à leurs enfants et ils veulent les voir parvenir à une véritable réussite. Pourtant, il ne faut pas se tromper sur cette réussite : ce que Dieu demande à David, c’est de Lui faire confiance. David ne verra pas lui-même son successeur, celui qui aura un trône "stable pour toujours" (2 S 7, 16), car ce successeur annoncé sous le voile de la prophétie, c’est Jésus. David fait confiance à Dieu. De même, Joseph fait confiance à Dieu, quand il écoute son messager, son Ange, lui dire : "Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint" (Mt 1, 20). Joseph est, dans l’histoire, l’homme qui a donné à Dieu la plus grande preuve de confiance, même devant une annonce aussi stupéfiante.

Prière de consécration

Ton chemin de foi, saint Joseph, passe par l’accomplissement de ce que l’ange te prescrit de la part de Dieu. Je te consacre aujourd’hui ma vie de foi, ma capacité à répondre à la volonté de Dieu lorsqu’elle se manifeste. Aide-moi à vaincre tout ce qui est en moi résistance, hésitation, doute, retard. Jamais averti, tu es toujours disponible et ouvert au plan de Dieu. Je te confie ma liberté, don de Dieu pour dire OUI, pour choisir le bien et l’accomplir en toutes circonstances. Apprends-moi à ne pas mettre en discussion le projet du Père et à reconnaître dans les événements de ma vie les dispositions amoureuses de la divine Providence. Conduis mes pas sur le chemin de la promptitude confiante et de l’obéissance joyeuse.

Prière à saint Joseph & Dizaine de chapelet











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/2eme-jour-Saint-Joseph-homme-juste.html