Eglise Catholique du Var - diocese-frejus-toulon.com

"Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire".

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens

FR | EN | PT |
Newsletter de l'église du var



Accueil du site > Actualités > Archives > Consécration à Saint Joseph > 1er jour : Saint Joseph, exemple lumineux de vie intérieure

1er jour : Saint Joseph, exemple lumineux de vie intérieure

  Publié le lundi 6 février 2012 , par Yann de Rauglaudre

Moïse et les prêtres lévites dirent à tout Israël : « Fais silence et écoute, Israël. Aujourd’hui tu es devenu un peuple pour Yahvé ton Dieu. Tu écouteras la voix de Yahvé ton Dieu, et tu mettras en pratique les commandements et les lois que je te prescris aujourd’hui. » (Dt 27, 9-10)


Psaume 62

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube :*
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.

Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

Lecture - 1 Rois 19, 11-13

La parole du Seigneur fut adressée à Elie : "Sors dans la montagne et tiens-toi devant le Seigneur, car il va passer. " A l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère. Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait : "Que fais-tu là, Élie ?"

Méditation

Jean-Paul II - Redemptoris Custos 25-26
Le climat de silence qui accompagne tout ce qui se réfère à la figure de Joseph s’étend aussi à son travail de charpentier dans la maison de Nazareth. Toutefois, c est un silence qui révèle d’une manière spéciale le profil intérieur de cette figure. Les Evangiles parlent exclusivement de ce que "fit" Joseph ; mais ils permettent de découvrir dans ses "actions", enveloppées de silence, un climat de profonde contemplation. Joseph était quotidiennement en contact avec le mystère "caché depuis les siècles", qui "établit sa demeure" sous son toit. Cela explique par exemple pourquoi sainte Thérèse de Jésus, la grande réformatrice du Carmel contemplatif, se fit la promotrice du renouveau du culte rendu à saint Joseph dans la chrétienté occidentale.

Le sacrifice absolu que Joseph fit de toute son existence aux exigences de la venue du Messie dans sa maison trouve son juste motif "dans son insondable vie intérieure, d’où lui viennent des ordres et des réconforts tout à fait particuliers et d’où découlent pour lui la logique et la force, propres aux âmes simples et transparentes, des grandes décisions, comme celle de mettre aussitôt à la disposition des desseins divins sa liberté, sa vocation humaine légitime, son bonheur conjugal, acceptant la condition, la responsabilité et le poids de la famille et renonçant, au profit d’un amour virginal incomparable, à l’amour conjugal naturel qui la constitue et l’alimente". Cette soumission à Dieu, qui est promptitude de la volonté à se consacrer à tout ce qui concerne son service, n’est autre que l’exercice de la dévotion qui constitue une des expressions de la vertu de religion.

Benoît XVI - Angelus, 18 décembre 2005
Son silence est un silence empreint de contemplation du mystère de Dieu, dans une attitude de disponibilité totale aux volontés divines. En d’autres termes, le silence de saint Joseph ne manifeste pas un vide intérieur, mais au contraire la plénitude de foi qu’il porte dans son coeur, et qui guide chacune de ses pensées et chacune de ses actions. Un silence grâce auquel Joseph, à l’unisson avec Marie, conserve la Parole de Dieu, connue à travers les Ecritures Saintes, en la confrontant en permanence avec les événements de la vie de Jésus ; un silence tissé de prière constante, prière de bénédiction du Seigneur, d’adoration de sa sainte volonté et de confiance sans réserve à sa providence. Il n’est pas exagéré de penser que c’est précisément de son "père" Joseph que Jésus a appris - sur le plan humain - la solidité intérieure qui est le présupposé de la justice authentique, la "justice supérieure" qu’Il enseignera un jour à ses disciples (cf. Mt 5, 20).

Laissons-nous "contaminer" par le silence de saint Joseph ! Nous en avons tant besoin, dans un monde souvent trop bruyant, qui ne favorise pas le recueillement et l’écoute de la voix de Dieu. Cultivons le recueillement intérieur, pour accueillir et conserver Jésus dans notre vie.

Madeleine Delbrêl
Faire silence, c’est écouter Dieu ; c’est supprimer tout ce qui nous empêche d’écouter ou d’entendre Dieu (...). C’est écouter Dieu partout où il exprime sa volonté, dans la prière et ailleurs que dans la prière proprement dite.

Il nous faut le silence pour faire la volonté de Dieu, le silence prolongé par cette autre disposition de nous-mêmes que nous amputons tellement…ou que nous méprisons par ignorance : le recueillement.

Il nous faut " recueillir " les traces, les indices, les invitations, les ordres de la volonté de Dieu, comme le cultivateur recueille sa récolte dans la grange, comme le savant recueille le fruit d’une expérience. ("La Joie de croire", Seuil, 1995 - p120)

Prière de consécration

Par ta vie de silence, Joseph, tu adores Jésus, la Parole éternelle. Je te consacre aujourd’hui ma vie intérieure, ma vocation à rechercher les choses d’en-haut et à grandir dans le cœur à cœur avec le Seigneur. Je te consacre cette inclination de mon âme, faite pour Dieu, à rechercher sans cesse sa présence. Elle a soif de lui et se dessèche lorsqu’elle l’oublie, accaparée par le souci des tâches présentes. Tant de distractions me font vivre hors de moi-même, désertant le sanctuaire de mon âme, où le Seigneur m’attend. Dispose mes facultés spirituelles et corporelles à la recherche de Dieu ; qu’il soit toujours plus l’objet de mes désirs. Je te confie ma capacité d’écouter et de veiller dans la prière, pour grandir sans cesse dans l’intimité avec le bien-aimé.

Prière à saint Joseph
O glorieux saint Joseph,
chef de la Sainte Famille de Nazareth,
si zélé à pourvoir à tous ses besoins ;
Etends sur notre diocèse et nos communautés
ta tendre sollicitude ;
Prends sous ta conduite toutes les affaires
spirituelles et temporelles qui les concernent
et fais que leur issue soit pour la gloire de Dieu
et le salut de nos âmes.
Ainsi soit-il

Dizaine de chapelet











 
Contacts | Mentions légales | Plan du site | Contributeurs | Espace privé | RSS | cef.fr | messesinfo.cef.fr | rcf.fr | webTvCn.eu | domaine-castille.fr | bonnenouvelle.fr

Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://www.diocese-frejus-toulon.com/1er-jour-Saint-Joseph-exemple.html